Mécaniser la plantation de ses pommiers pour gagner du temps, tel était l'objectif de départ d'Hervé Boujuau. Aujourd'hui, cet arboriculteur, installé dans le Maine-et-Loire, commercialise ses propres machines et réalise de la plantation de vergers en entreprise. Une activité autour de laquelle il a développé des solutions technologiques pour améliorer la précision de ses planteuses.

« En moyenne, 15 personnes sont nécessaires pour planter 1 ha à la main dans la journée. Une machine 1 rang nécessite 4 personnes et peut couvrir au minimum 4 ha par jour. » C’est ainsi qu’Hervé Boujuau met en avant la solution mécanique, qui, « grâce à son débit de chantier, apporte moins de stress que s’il fallait planter à la main et réduit la pénibilité du travail. » Il évoque également la régularité de plantation, « bien meilleure » qu’à la main, et le gain de précision grâce au GPS et à la cartographie. Et, argument non négligeable, l’arboriculteur a « le luxe » d’attendre le meilleur créneau météo pour planter.

Pour gagner en précision et en régularité de plantation sur le rang, il développe en 2015 un automatisme qui déclenche la mise en terre des arbres, piloté grâce aux antennes GPS du tracteur et de la planteuse. De plus, jusqu’à quatre variétés peuvent être disposées sur le même rang. Selon la position GPS, un panneau lumineux sur la machine indique aux personnes la variété à planter. Chaque variété est identifiée au préalable par une étiquette de couleur différente et s’il faut planter la variété rouge, un témoin lumineux rouge s’allume. Lors d’un changement de variété, il y a une anticipation de trois arbres et le témoin s’allume de la couleur correspondante. « Nous sommes aussi en mesure de réaliser des plantations avec des densités différentes suivant les rangs tout en conservant un équerrage », précise l’arboriculteur constructeur. Il est donc possible d’intégrer des pollinisateurs en cours de plantation et ce, sans s’arrêter. « Ils sont posés en quinconce. Par exemple, un tous les quinze arbres sur un rang et la même chose sur le rang suivant mais en décalé. Ce qui fait que la parcelle est mieux quadrillée. »

Des fonctions facilitées par le système de cartographie, développé par Hervé Boujuau avec l’aide d’un informaticien qui lui a fabriqué un logiciel. En amont de ses chantiers de plantation, il se rend chez le client pour cartographier la parcelle à la manière d’un géomètre. Il y intègre ensuite les allées, les fourrières, les rangs par variétés, les pollinisateurs dans les rangs, etc., en fonction des souhaits de l’arboriculteur. Ce dernier dispose ainsi du plan de sa parcelle au format pdf. Ainsi, il peut, avant la plantation, faire ses commandes de matériel d’irrigation au plus juste puisqu’il connaît précisément les longueurs de rangs, leur nombre et donc le positionnement des lignes d’arrosage. Idem pour ses commandes d’arbres, dont il connaît le nombre exact pour chaque variété, ce qui évite d’en acheter trop ou pas assez.

« C’est un sacré confort pour l’arboriculteur, précise Hervé Boujuau. Généralement, on m’appelle six mois à un an à l’avance pour cartographier la parcelle. Aujourd’hui, notre système est abouti. Lorsque l’on plante un verger, nous savons dire où est chaque arbre et quelle est sa variété grâce au positionnement GPS. À l’avenir, ces données serviront peut-être pour analyser et déterminer pourquoi tel arbre à un problème, ou encore pour de la cartographie de rendement par exemple. »

Face au développement de la demande pour de la plantation de pommiers, Hervé Boujuau a créé une entreprise de travaux agricoles. « Au sein de notre ETA, nous disposons de deux planteuses à 1 rang et d’une planteuse à 2 rangs. Afin de garantir la meilleure précision sur nos chantiers, nous avons une antenne GPS sur le tracteur, une autre sur la planteuse, ainsi qu’un trépied pour avoir une base RTK au champ. » L’entrepreneur facture sa prestation à l’heure. Pour un chantier de plantation avec une machine 1 rang, comptez 425 euros/h auxquels il faut ajouter 80 euros/h pour le transport. La plantation avec une machine 2 rangs coûte 550 euros/h, ainsi que 100 euros/h pour son transport. Quant à l’option cartographie de la parcelle, elle est facturée 110 euros/h.

Avec ses planteuses auto-construites, Hervé Boujuau est capable de planter une grande variété d'arbres fruitiers (pommiers, poiriers, cerisiers, noisetiers...).

 

 

 

Produits à comparer