L'équipe GTP vous souhaite bon courage dans vos travaux de printemps ! N'hésitez pas à partager vos clichés !

Pins maritimes - Landes de Gascogne

... fruitière, ornementale, forestière...
Répondre
vdad
Membre
Membre
Messages : 1579
Enregistré le : 03 sept. 2008, 10:58

Pins maritimes - Landes de Gascogne

Message par vdad » 14 janv. 2010, 20:48

Bonjour à tous !

Suite aux différentes questions sur cette culture, je me lance dans la création d'un petit resumé.
Soyez indulgent avec moi, je ne suis pas un professionnel du bois.
Mais n'hésitez pas à me corriger en cas d'erreurs. ;)


Le pin maritime :

C'est un conifère de la famille des Pinacées, sa taille maximale atteint facilement les 20 mètres. (certains approchent mêmes les 30 mètres).
Sa croissance est en général de 30 à 40 cm/an.
Il est exploitable entre 40 et 50 ans.

Le bois issus des éclaircies est destiné à la fabrication du papier, d'emballage, de panneaux, énergies vertes,....
Le bois issus du prélèvement final (coupe rase) est destiné lui au bois d'œuvre (charpente, parquet,....)

Autrefois, on pratiqué le gemmage sur les pins, c'est une technique qui consiste à récupérer la résine en faisant des incisions.
Cette technique a complètement disparue pour des raisons économiques, les industries chimiques se ravitaillent ailleurs.



Le sol :

Le sol des Landes de Gascogne est un sol majoritairement sableux, très pauvre en matières organiques :arrow: Sols podzolisés (hydromorphes ou non hydromorphes)
carte_massif.gif
carte_massif.gif (32.95 Kio) Vu 19158 fois


L’alios :

Lorsque la végétation acidophile (Pins maritimes, Bruyères...) tombe au sol, elle est difficilement transformable par la microfaune. Les déchets rejetés par cette microfaune seront très peu attaqués et s'incorporeront à la partie supérieure de l'horizon avec le sable pour donner une structure particulière de couleur gris-noir. Ces débris végétaux seront incomplètement dégradés par les champignons et libéreront des acides organiques dans l'horizon supérieur.
En attaquant les argiles, ces acides libérent de la Silice, de l'Alumine et du Fer. Ces éléments vont migrer dans les horizons inférieurs et vont se déposer sur les grains de sable. Le fer joue le rôle de catalyseur, et il se crée un ciment autour de ces sables formant ainsi " l'alios ".
L'alios est un gros problème, il empêche la pénétration des racines. Donc avant les travaux de préparation du sol, il faut le "casser" :arrow: sous-soleuse montée sur un bouteur (bulldozer pour les Anglophones ;) ).



préparation du sol :

:arrow: le nettoyage

La préparation de la parcelle avant le labour est essentielle, ca peut sembler brutale, mais c'est nécessaire pour améliorer la qualité du labour et, plus généralement, faciliter l’accès de la parcelle et l'ensemble des travaux forestiers qui auront lieu après.

Le dessouchage (ou arrachage de souches) peut etre effectué par :

- un croque souches

Image


- une cisaille de souches

- une rogneuse

- un broyeur

Image


Une fois les souches éliminées, on passe le rouleau Landais, pour écraser et broyer la végétation (branches mortes, ajonc,.... )

Image

La préparation du sol avant le boisement est liée à la nature du sol : les travaux seront différents selon que la lande est humide, mésophile ou sèche.


:arrow: l'assainissement / le drainage

Comme son nom l'indique, c'est une opération qui consiste à évacuer l’excès d’eau d'une parcelle située dans une zone humide et à maintenir de manière permanente le sol "sain" sur 50 à 80 cm.
Cette opération doit avoir lieu au moins 6 mois voir 1 an avant la plantation/semis.

Un fossé de drainage intra-parcelle (environ 0,60 m) est généralement suffisant. L’arbre ne doit pas être immergé dans l’eau, notamment durant les premières années.
Ce réseau de petits fossés s'appuie également sur les gros fossés de bord de pistes (environ 1,50m)


:arrow: la fertilisation initiale

Il est conseillé de réaliser un apport d'engrais phosphaté avant le labour. (80 à 120 unité/ha)
Ca permet d'aider les pins pendant leur croissance au moment ou ils sont en concurrence avec la végétation locale.
Il faut bien doser, car un apport trop riche peut accroître les défauts naturels du Pin maritime (courbure, défauts de branchaison,....)

:arrow: le labour

Les labours forestiers ont une profondeur de 30 à 45 cm, ils servent à :
1) Remonter en surface du sable pur. (excellent lit de semence)
2) Créer un microdrainage.
3) Permettre l’installation plus rapide du système racinaire.
4) Retarder la concurrence herbacée.

Image


:arrow: l'émiettage

Comme en agriculture, il sert a préparer le sol notamment lors du semis.
Cette technique est réalisée par
- un rouleau landais
- un rouleau émietteur
- combinaison rouleau landais + rouleau émietteur

Image


:arrow: plantation ou semis

Les plants de 6 mois maxi (10 à 20 cm) sont mis en terre de novembre à mars (hors période de forte gelée)
La densité idéale est de 1200 à 1600 plants/ha :arrow: 1,50 m X 3,00 m ou 2,00 X 4,50 m

Pour le semis :arrow: 3 à 5 kg/ha



entretien des parcelles :

:arrow: le débroussaillement

Annuel pendant les 3 premières années, il devient périodique ensuite et intervient tous les 3/5 ans.
Il est obligatoire à proximité des habitations.
On debroussaille avec plusieurs outils, qui sont :

- le rouleau landais

Image


- le déchaumeur à disques (cover crop)

Image


- le girobroyeur

- le broyeur

Image


:arrow: la fertilisation

Apport d'engrais azoté et potassique, dés que le systeme racinaire est suffisant pour les capter.
Cette opération peut être combiné a un rouleau landais.

Image


:arrow: éclaircies

Ce sont des coupes intermédiaires, et sont destinées à favoriser le développement de la parcelle. (élimination des arbres malades, et/ou présentant des gros défauts)

:arrow: élagages

:arrow: coupe rase

C'est le prélèvement final, mais ça ne veut pas dire que c'est l'étape ultime de l'itinéraire sylvicole puisque la parcelle sera reboisée, et les travaux se renouvelleront.

On peut dire que La Forêt des Landes est une ressource renouvelable et renouvelée. :good:

dez40
Membre
Membre
Messages : 631
Enregistré le : 03 sept. 2008, 10:58

Re: Pins maritimes - Landes de Gascogne

Message par dez40 » 15 janv. 2010, 13:40

Tu nous a fais ça comme un chef Vdad, c'est clair net et précis. J'ai vu sur un petit agenda de la coopérative forestiére, que tu connais également, un descriptif sur la ferti et le suivi des plantations j'essaierai de rajouter qq détails la semaine prochaine.
un pied de maïs peut en cacher un autre,mèfiet!!!
http://www.franceginseng.fr

vdad
Membre
Membre
Messages : 1579
Enregistré le : 03 sept. 2008, 10:58

Re: Pins maritimes - Landes de Gascogne

Message par vdad » 16 janv. 2010, 10:33

Merci les gars. ::$


@ droopy74

Que ce soit, Semis ou Plantation, c'est de la ligniculture.

Pour les Semis, ce sont des semoirs type "monograine".
Pour les Plants, il existe des planteuses mécaniques.

Mais j'ai aucune photos, pour illustrer. :(


@ dez40

Ok :good:
De mon coté, j'essaye de récupérer les photos de l'abatteuse et du porteur qui étaient venus bossés sur l'exploitation. ;)


A+ ;)
Modifié en dernier par vdad le 16 janv. 2010, 11:20, modifié 1 fois.

deere 4455
Membre
Membre
Messages : 630
Enregistré le : 03 sept. 2008, 10:58

Re: Pins maritimes - Landes de Gascogne

Message par deere 4455 » 16 janv. 2010, 10:37

:good: :good: :good: :good:

Rien à dire j'ai tout compri!!!!!!!!
o_O

ARBO-ELAGAGE
Messages : 4
Enregistré le : 08 déc. 2013, 11:42

Re: Pins maritimes - Landes de Gascogne

Message par ARBO-ELAGAGE » 11 janv. 2014, 11:42

Bonjour,

Juste pour préciser la plantation ce fait à la main pour les plans à l'aide de tube.

Pour le semis aucun semoir, quand on parle de semis c'est du semis naturel, qui ce fait de moins en moins malheureusement.

Merci.
David.

Répondre

Retourner vers « Arboriculture »