Cet été, il était difficile de passer entre les gouttes. Peu après le 14 juillet, un créneau s’est pourtant ouvert pour organiser un nouvel essai. À cette occasion, direction les Deux-Sèvres, où Richard et Gatien Oudry ont pu tester un modèle qui a beaucoup fait parler à sa sortie : le MF 8S.265, avec sa nouvelle transmission Dyna E-Power.

Une chose est sûre avec le nouveau 8S : qu’on l’aime ou pas, il ne laisse pas indifférent ! Avec son design atypique, à la fois rétro et totalement novateur, les commentaires ont été nombreux à sa sortie ! Et nous allons vite nous en apercevoir lors de cette semaine d’essai, durant laquelle tous les agriculteurs que nous allons croiser auront un avis bien tranché sur la question ! Les commentaires seront aussi bien positifs, soulignant la rupture de style totale avec les tracteurs actuels ou rappelant intelligemment le passé de Massey Ferguson, que négatifs, notamment sur ce grand espace qui se trouve entre la cabine et le moteur. Mais qu’en pensent nos essayeurs, finalement ?

C’est vrai qu’à la descente du camion, ce n’est pas un tracteur qui passe inaperçu, confirme Richard Oudry. Mais personnellement, ce design original ne me choque pas plus que ça. D’autant que dès que l’on monte en cabine, on comprend mieux la forme atypique de celle-ci ! Elle est vraiment spacieuse et bien réfléchie pour l’utilisateur. 

De son côté, Gatien Oudry fait plutôt partie des gens qui apprécient le 8S dès le premier coup d’œil. Et cette première impression est confirmée lorsqu’il est temps de monter pour la première fois dans le tracteur, pour atteler le déchaumeur à disques indépendants Carrier CrossCutter Disc.

« La cabine est très grande, lumineuse, et avec une très bonne visibilité à 360 degrés. À première vue, les ordinateurs de bord semblent agréables. J’apprécie particulièrement celui placé dans le montant droit, qui donne vraiment un aspect haut de gamme au tracteur, avec ce grand écran en couleur, entièrement configurable. »

Une finition haut de gamme

Pour notre essai, Massey Ferguson a mis à notre disposition un MF 8S.265 équipé de la finition Exclusive, qui reçoit notamment les terminaux Datatronic 5 et MF vDisplay, la suspension active de la cabine, le siège à suspension pneumatique automatique avec système d’amortissement dynamique (DDS), l’accoudoir multifonction et le levier Multipad, 4 distributeurs électrohydrauliques et 16 feux de travail à led. Toutes ces options participent réellement au sentiment, pour nos essayeurs, d’être dans un tracteur haut de gamme.

Les quelques kilomètres qui séparent l’exploitation de la parcelle à déchaumer seront l’occasion pour Gatien Oudry de tester le tracteur sur la route.

Il est relativement simple, constate l’essayeur. L’accoudoir est complet, et avec le joystick, toutes les commandes tombent facilement sous la main. 

La parcelle de colza juste moissonné sera l’occasion pour Gatien Oudry de tester le tracteur au déchaumage, avant même la mise en route de Massey Ferguson.

« Cela se fait assez aisément, constate le jeune chauffeur. Les boutons sont facilement identifiables sur l’accoudoir, je n’ai eu aucun mal à déplier et replier mon déchaumeur une fois arrivé sur la parcelle. En revanche, la prise en main de la transmission de façon plus pointue nécessite une petite explication, d’autant que, par moments, la vitesse se bride à 7 km/h, ce qui complique le travail avec un déchaumeur à disques. »

Heureusement, la venue de Quentin Catherine, chef produit pour Massey Ferguson, et l’intervention du concessionnaire local vont permettre de lever ce léger problème mécanique.

« Une fois le problème résolu, le travail est agréable, explique Gatien Oudry. La boîte se paramètre facilement : il suffit de régler une vitesse cible, et le tracteur fait le reste pour l’atteindre, comme une variation continue finalement. Côté traction, le tracteur a une bonne adhérence, grâce à son empattement de 3,05 m. Il passe bien la puissance au sol. La vitesse cible de 15 km/h est atteinte sans problème pour emmener le déchaumeur de 6 m, même si la masse d’1,4 t est nécessaire. »

24 cm entre la cabine et le moteur

D’ailleurs, cette mise en route sera l’occasion d’en apprendre un peu plus sur le tracteur, et notamment sur cet espace important – 24 cm – présent entre la cabine et le bloc-moteur.

Le concept unique Protect-U isole complètement la cabine du MF 8S du bruit, de la chaleur et des vibrations, explique le chef produit pour Massey Ferguson. Avec un niveau sonore de seulement 68 dB, celle-ci est la plus silencieuse du marché et, avec un volume intérieur de 3,4 m³, elle est également l’une des plus spacieuses. 

Sur cette notion de bruit en cabine, Richard Oudry souhaite pourtant apporter une nuance :

C’est vrai que la cabine est silencieuse, mais uniquement lorsque le ventilateur ne tourne pas. Car dès que celui-ci se met en route, ce qui arrive assez régulièrement tout de même, le bruit en cabine revient au niveau des autres tracteurs du marché. 

Une boîte à double embrayage

Autre point particulier de notre tracteur d’essai : il reçoit la nouvelle transmission Dyna E-Power, une boîte de vitesses à double embrayage qui possède 28 vitesses en marche avant et autant en marche arrière. Alors, qu’en pensent nos essayeurs, plutôt habitués à la variation continue sur les tracteurs de forte puissance ?

 Sur la route, le mode automatique permet de rouler comme avec une variation continue : on met une vitesse cible, et on n’a plus qu’à accélérer, sans passer de rapport, constate Gatien Oudry. Cependant, à faible vitesse, nous sentons les vitesses se passer. De même, au travail, je constate qu’il y a de légers trous au moment de passer certains rapports, ce qui fait que l’accélération au déchaumage n’est pas parfaitement linéaire. C’est dommage... 

Les deux derniers jours de déchaumage ont également été l’occasion pour nos essayeurs de tester le système de guidage du tracteur d’essai. Sorti d’usine, le Massey Ferguson 8S peut être équipé en guidage et autoguidage d’une solution Trimble ou Novatel, au choix. Notre tracteur d’essai recevait un guidage Trimble, géré par l’écran Datatronic 5 compatible  avec l’Isobus du tracteur.

Comme c’est un tracteur d’essai, je n’ai pas pris le temps de rentrer mes parcelles, explique Gatien Oudry. Mais cela a l’air assez simple à faire. Je me suis contenté de tracer une ligne A-B, et de travailler en fonction de ça. Je constate que cela se fait aisément. De plus, l’autoguidage est vraiment efficace. Même quand je suis à 90° de mes lignes de travail, le tracteur reprend seul la ligne, sans faire de virage. C’est agréable ! »

 

Une benne de 22 tonnes pour les moissons

À la fin de notre semaine d’essai, l’heure est venue pour le Massey Ferguson 8S de rejoindre les deux moissonneuses-batteuses de l’exploitation, afin de tenter de finir les moissons avant la pluie. Pour cela, il va remplacer le tracteur de tête des exploitants et va venir tirer une remorque 2 essieux de 20 t.

Le dételage du déchaumeur à disques indépendants sera l’occasion pour Gatien  Oudry d’éprouver un dispositif simple, mais confortable pour bon nombre d’exploitants :

La pression du circuit hydraulique peut s’enlever directement depuis l’arrière du tracteur, témoigne-t-il. C’est bien pratique, car cela évite de remonter en cabine lorsqu’un circuit est resté en pression ! 

Une fois la benne attelée, les exploitants prennent la direction de la parcelle de blé, en train d’être ramassée :

Nous restons sur notre première impression, constate Richard Oudry, celle qu’en dessous de 20 km/h, le tracteur est légèrement brutal dans les changements de rapports. Au-delà, ces derniers se sentent moins, ce n’est plus un problème. Mais à chaque redémarrage, c’est dommage de sentir des à-coups sur un tracteur de ce niveau de finition. Je pense personnellement que, pour ce type de tracteur, avec cette puissance et ce niveau de finition, une variation continue est plus adaptée. 

Malheureusement, celle-ci n’était pas disponible au moment de notre essai. En effet, à son lancement en 2020, la gamme MF 8S était uniquement proposée avec la transmission Dyna E-Power de notre essai, ou une transmission Powershift Dyna-7. Mais Massey Ferguson a annoncé début septembre, lors de sa conférence de presse internationale, qu’une nouvelle transmission à variation continue sera désormais disponible sur l’ensemble de la gamme 8S. De plus, Quentin Catherine, chef produit pour Massey Ferguson, nous explique « qu’une mise à jour du logiciel de la transmission Dyna E-Power sera proposée prochainement, pour perfectionner le changement des premiers rapports. »

Après 35 heures d’essais, l’heure est venue pour nos essayeurs de faire le bilan de cette semaine, qui se termine sous la pluie :

Hormis la transmission, qui n’est pas suffisamment souple en dessous de 20 km/h, le tracteur est vraiment confortable, conclut Richard Oudry. La grande surface vitrée est agréable et offre une bonne visibilité, ce qui est important au transport. Les écrans sont facilement configurables, ce qui permet de toujours avoir la bonne information, de vitesse ou de régime moteur notamment, sous les yeux. La cabine est vraiment très haut de gamme ! » 

Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Produits à comparer