Lemken lance son nouveau semoir Solitair DT. Facilité de traction, pilotage simplifié et grande trémie compartimentée font partie de ses atouts. Le solitair DT devrait, à terme, succéder au Compact Solitair.

Avec ce nouvel appareil, Lemken axe sur la facilité de traction puisqu’il serait plus léger de 300 kg au m que son prédécesseur. Le constructeur évoque un gain sur le débit de chantier ainsi que sur la consommation de carburant, avec une moyenne de 5 l/ha de moins.

Le Solitair DT se compose d’un rouleau à pneus à l’avant. La préparation du lit de semence, qui suit dans la deuxième étape, est effectuée par un déchaumeur à disques de 465 mm. Deux types de disques sont proposés : ceux de l’Heliodor ou une version gaufrée. Pour le rappui, un rouleau packer trapèze peut être utilisé derrière le déchaumeur à disques.

Les unités de dosage électriques et résistantes aux engrais, alimentent chacune en semences un distributeur et se gèrent indépendamment. Les doseurs à cannelures sont associés à des jeux de roues, ce qui élimine la nécessité d'activer et de désactiver ces dernières. Les jeux de roues peuvent être changés sans outil. La barre de semis est équipée de socs à double disque OptiDisc, montés sur parallélogramme, et d'une roue plombeuse.

La trémie peut contenir jusqu'à 5 100 l et est disponible en version double trémie. Le DT peut ainsi être utilisé dans les semis avec fertilisation ou avec différents types de semences. Deux versions sont possibles : en Single-Shot, l'engrais est placé avec la semence dans un sillon commun, ou en Double-Shot avec l'engrais placé séparément dans une ligne située sous l'horizon de la semence grâce à des socs à doubles disques.

Le Solitair DT sera lancé en versions de 4 et 6 m pour 2022.

Poster un commentaire

Produits à comparer