Le Terradisc se décline à présent en 8 et 10 m. Le déchaumeur est plutôt destiné aux grandes exploitations et aux ETA. Pöttinger annonce que l’outil est capable d’atteindre un débit de chantier de 18 ha/h.

Outre les deux nouvelles largeurs, ce déchaumeur accède à l’Isobus. En effet, Le Terradisc, en version Profiline, est disponible avec cette fonction. Pöttinger garantit plus de confort d’utilisation dès l’attelage, notamment en réduisant le nombre de distributeurs hydrauliques. Au travail, l’ensemble des fonctions est piloté depuis la cabine, du repliage à la régulation de profondeur en continu. Une correction de la ligne de traction est possible depuis la cabine pour garantir une trajectoire toujours rectiligne. Cette fonction assure le recoupement lors de l’utilisation du GPS et afin d’optimiser les performances du tracteur. À cela s’ajoute la possibilité d’ajuster, depuis la cabine, le suivi du sol de la machine.

Les nouveaux Terradisc 8001 T et 10001 T reposent sur le système Twin Arm. Ce dispositif comprend deux bras porte-disques soudés sur une même et large bride. L’avantage de ce principe réside dans le fait que les disques conservent toujours leurs réglages et positions. Chaque disque dispose de son propre bras forgé, afin d’éviter les risques de bourrages lors de l’enfouissement de grandes quantités de résidus. Concernant le débit de chantier, le constructeur souhaite réduire les temps morts notamment par un faible temps de maintenance. Les organes travaillants sont sans entretien grâce à la sécurité élastomère et aux paliers lubrifiés à vie.

Côté transport, les nouveaux Terradisc T peuvent se déplacer sur route grâce au chariot de transport de 3 m et d’une hauteur maximum de 4 m. Selon les réglementations en vigueur, le freinage est soit hydraulique, soit pneumatique.

Poster un commentaire

Produits à comparer