La fertilisation localisée garantit à la plante un apport en substances nutritives durant sa croissance. Aves les systèmes traditionnels de fertilisation localisée, l’engrais est déposé en continu à côté et en dessous du niveau de la ligne de semis. Pour un semis de maïs à 75 cm et 100 000 grains / ha, l’intervalle entre graines est à peine de 13 cm. Toutefois, pour un semis à 50 cm, l’intervalle entre graines est de 20 cm. Dans ce cas, il peut être constaté des pertes par lessivage.

De par sa conception, le système FertiSpot permet une meilleure utilisation des substances nutritives apportées. Depuis la trémie et la distribution principale, l’engrais est acheminé dans le séquenceur FertiSpot (un élément par rang). Son doigt-cuillère rotatif permet de fractionner l’engrais en doses distinctes. Chaque dose est transportée jusqu’aux disques enfouisseurs pour être déposée exactement au niveau de la graine. La vitesse de rotation du doigt-cuillère est synchronisée avec la vitesse d’avancement et la population de semis grâce au calculateur électronique du semoir. Le concept FertiSpot autorise tous les débits et il est compatible avec des vitesses élevées d’avancement. La modulation de débit est également possible à partir d’une carte d’application et d’un signal GPS.

Les premières mesures réalisées par l’université agronomique de Cologne confirment des économies d’engrais de 25 % pour un niveau de rendement identique. Moins de volumes d’engrais signifient également moins de manutention et de temps morts. Le système FertiSpot permet ainsi de meilleurs débits de chantier et un meilleur respect de l’environnement.

Poster un commentaire

Produits à comparer