Si la localisation de l’engrais au semis est déjà une pratique courante, Kverneland innove et fait un pas dans le futur grâce à la technologie de fertilisation ultra-localisée Pudama pour sa gamme de semoirs monograines Optima. Cette technologie permet de placer des paquets d’engrais en dessous de chaque graine au lieu de fertiliser tout le rang. 

La technologie Pudama sera disponible sur le châssis traîné repliable TFprofi en présérie dès la saison 2023, permettant aux agriculteurs d'observer la solution au champ, et sera produite pour 2024. Le système Pudama s’adaptera également dans le futur aux autres châssis de la gamme Optima.

Développée à l’usine Kverneland Group Soest GmbH située en Allemagne, en coopération avec l’université de Sciences Appliquées de Cologne, la technologie Pudama a été présentée en action au champ.

L’avantage de déposer l’engrais directement dans la zone à proximité de la graine est de favoriser l’assimilation des nutriments par les racines. Cela limite par la même occasion la quantité de nitrate et de phosphate emportée par lixiviation. Les études menées par Dr Max Bouten, de l’université des Sciences Appliquées de Cologne, prouvent que cette technologie permet de diminuer de 25 % l’apport d’engrais sans impacter le rendement en culture de maïs. Pudama améliore l’efficacité de l’engrais starter et contribue ainsi à une agriculture plus durable.

La technologie Pudama réside au niveau des enfouisseurs d’engrais. L’engrais est collecté au niveau de la descente avant d’être expulsé par un flux d’air dans le sol. Un capteur permet de synchroniser le cœur semeur et l’enfouisseur d’engrais pour placer l’engrais et la graine au même endroit.

Pudama peut placer jusqu’à 25 gerbes d’engrais par seconde ce qui représente une vitesse de travail d’environ 15 km/h pour un semis de maïs. 

Poster un commentaire

Produits à comparer