Désormais, la bineuse Steketee IC-Weeder intègre l’intelligence artificielle afin de reconnaître individuellement les plantes. Ainsi, la machine, qui bine sur et entre rang, distingue la culture des mauvaises herbes et travaille de manière ciblée.

Lemken et Steketee présentent une version IA de la bineuse automatique intra-rang IC-Weeder. Sur cette machine, les caméras de chaque rang sont protégées sous un capot, de sorte qu'elles peuvent travailler en continu, indépendamment des influences de la lumière de l'environnement. Elles transmettent 30 images par seconde à l'ordinateur de bord lors du passage de l'IC-Weeder IA. Le constructeur annonce un taux de détection des plantes de plus de 95 %.

Les lames en forme de faucille se déplacent par pilotage pneumatique dans le rang et coupent jusqu'à deux centimètres de chaque plant. Un châssis parallèle hydraulique assure un guidage de l'outil dans la culture. Sur betteraves, la vitesse moyenne de la bineuse se situe entre 1,4 et 2 km/h.

L'IC-Weeder IA sera d'abord disponible pour les betteraves sucrières avec une largeur de travail de 3 m à partir de 2022. Une déclinaison de 6 m serait prévue par la suite.  

Pour reconnaître les plantes de façon autonome, le programme de l'IC-Weeder IA a d'abord dû apprendre les caractéristiques des plantes et, dans un deuxième temps, être capable de les combiner selon des corrélations complexes. Concrètement, des plants de betteraves sucrières ont été marqués manuellement à différents stades. Avec ces données, l'algorithme a créé lui-même une méthode d'identification des betteraves sucrières basée sur le profil de couleur, la texture, la forme, la taille et la position des feuilles. La bineuse peut donc travailler même en conditions défavorables, car il est toujours possible de distinguer clairement la culture de la mauvaise herbe.

Poster un commentaire

Produits à comparer