La bineuse Transformer VF du constructeur allemand Horsch adopte une série de nouveautés : une tête de répartition montée d’usine, un nouveau logiciel ainsi qu’une nouvelle largeur. Celles-ci sont dès à présent disponibles.

Avec la nouvelle tête de distribution montée d’usine, couplée à la trémie frontale Partner, Horsch offre aux utilisateurs la possibilité d’incorporer de l’engrais au binage. Les tubes de descente sont positionnés devant les socs du Transformer VF pour que l’engrais soit recouvert de terre. Ainsi, la volatilisation est limitée et répond aux nouvelles exigences environnementales. Dans certaines régions, les agriculteurs sont d’ores et déjà limités sur la quantité d’engrais à apporter par hectare, mais également sur la forme d’engrais et la façon de l’épandre. Cette nouveauté offre plusieurs alternatives aux exploitants.

Nous avons aussi remarqué que certains agriculteurs sèment des cultures comme le trèfle lors du dernier binage. Ceci limite le salissement de la culture en place et apporte de l’azote à la culture suivante. C’est un bon moyen pour améliorer la portance des engins lors de la récolte, détaille Rémi Bohy, responsable marketing chez Horsch.

En parallèle, le constructeur propose le soft I-Manager, développé en interne. Compatible Isobus, ce logiciel bénéficie d’un menu personnalisable selon les habitudes d’utilisation de l’exploitant. Il assure un contrôle des applications de coupure de rang et offre une grande flexibilité sur le choix du nombre de sections. D’autres nouveautés devraient encore s’ajouter. La fonctionnalité RowLift, gérée par le soft, relève automatiquement les parallélogrammes en bout de champs et permet de biner jusqu’au bout des rangs, y compris dans les pointes.

Enfin, en complément des Transformer VF de 6 et 12 m, une nouvelle version de 9 m fait son apparition. Elle dispose des mêmes écartements de binage, de 15 à 80 cm.

Poster un commentaire

Produits à comparer