Cette fin d’année sera marquée par le renouvellement des tracteurs de moyenne et forte puissance chez la plupart des tractoristes. New Holland profite du passage aux normes Tier 4a - Stage IIIb pour relooker son best seller, le T7000 et redéfinit la nomenclature de ses tracteurs. Deux autres nouveautés de taille sont au programme, le remplacement des T8000 et articulés T9000, soit 20 nouveaux modèles de 125 à 608 chevaux nominaux.

Pour répondre à ces normes antipollution imposées, New Holland a choisi d’annexer un catalyseur à l’échappement, donc agissant indépendamment du moteur. L’urée de synthèse «AdBlue » injectée permet alors de neutraliser une grande partie des particules et oxydes d’azote (Nox) néfastes. Il faudra alors s'habituer à remplir un deuxième réservoir d'AdBlue, différencié par son bouchon bleu et couplé au réservoir de gasoil. Et pour tout achat d'un New Holland doté de ce système de réduction catalytique sélective (SCR), un baril de 1000 litres d'AdBlue avec pompe électrique sera offert.

Par ce grand bouleversement, New Holland revoit la désignation de ses tracteurs et affiche une puissance maximale avec surpuissance EPM, précédé par la famille T7, T8 ou T9. Les plus petits modèles suivront plus tard.

New Holland T7 - 9 modèles de 125 à 228 chevaux

L’ensemble de la gamme remplace les T7000 et est doté du nouveau bloc Nef de 6,7 litres de cylindrée à rampe commune d’injection d’origine FPT. Il délivre de 171 à 269 chevaux max et reçoit un turbocompresseur ainsi qu’un refroidisseur d’air d’admission.

Maniables et polyvalents, les T7.170, T7.185, T7.200 et T7.210 disposent d’un empattement court de 2733 mm, mais offrent l’avantage d’être disponibles avec des pneumatiques de grand diamètre (650/65R42). Tandis que les modèles supérieurs ont un empattement plus long avec 2884 mm. Produits à Turin, ces tracteurs reçoivent une transmission Auto Command à variation continue produite à Anvers en Belgique. Celle-ci est commandée par le levier multifonctions Command Grip similaires aux T6000, T8 et T9, associé à l’accoudoir SideWinder et surmonté de l’écran tactile Intelliview III. Cette transmission signe par ailleurs l’arrêt de production des T7500. Disponible en option 40 km/h ECO, les clients peuvent atteindre des vitesses de pointe à un régime moteur réduit de 1.600 tr/min, ce qui est idéal pour les activités impliquant beaucoup de transport. Des vitesses descendant jusqu'à 0,02 km/h sont réalisables, parfaites pour les cultures de légumes et autres applications spécialisées.

New Holland T8 - 5 modèles de 235 à 339 chevaux

Surmontés d’une proue bestiale sertie d’optiques en amande empruntés aux T7, le museau des T8 est envahi d’ouïes d’aération. Le bloc FPT Cursor 9 SCR qui anime les remplaçants des TG et T8000 respire la puissance. Il délivre de 235 à 339 chevaux nominaux, soit entre 40 et 50 chevaux en ajoutant la surpuissance délivrée par l’EPM. Ce moteur répond comme il se doit à la norme Tier 4a - Stage IIIb grâce à son système SCR et se voit associé de deux réservoirs latéraux profilés de part et d’autre du châssis, embarquant gasoil et AdBlue. Le droit étant surmonté d’un pot d’échappement de plus faible diamètre que sur les précédentes générations, un détail que l’on doit à l’épuration préalable des gaz expulsés.

La transmission full-powershift UltraCommand automatisée avec gestion de la vitesse d’avancement (GSM) dispose de 19 vitesses avant et 4 arrière en version 50 km/h (ou éco à 40 km /h), 23x6 avec super réducteur afin d’atteindre une vitesse de 980 m/h au régime nominal, ou au choix 18x4 vitesses. Cette transmission s’accommode aux besoins de son utilisateur selon deux modes ; route et champ, et en fonction du régime moteur et de la vitesse prédéfinie. Elle est commandée par le levier CommandGrip en cabine, couplé à l’accoudoir Sidewinder II et à un écran de contrôle tactile Intelliview.

Ce qui pouvait être un frein sur le T8000 ne l’est plus sur le T8. L’empattement gagne 372 mm et passe à 3450 mm pour un meilleur équilibre et une adhérence optimisée. Le relevage avant de 6,29 tonnes est pour la première fois intégré au châssis et le pont avant monté sur berceau articulé le suspend des chocs. En outre, le T8 n’est plus disponible avec pont avant articulé Super Steer mais il offre tout de même une maniabilité respectable pour ce type de tracteur avec un angle de braquage de 55°.

Coté hydraulique, une pompe standard débite 161 litres par minute aux six distributeurs auxiliaires et peut être combinée à une pompe secondaire de 113 l/min (option Mega Flow). Le réglage s’effectuant en cabine grâce à l’écran tactile.

New Holland T9 - 6 modèles de 354 à 608

Cette fois-ci, les différences esthétiques avec les Steiger de Case IH sont flagrantes. Produits dans l’usine commune de CNH à Fargo aux États-Unis (Dakota du Nord), les T9 affichent leur appartenance à la famille New Holland grâce à un capot proéminent inspiré de celui des gammes inférieures ainsi que par ses multiples inserts bleus.

Composée de six modèles de 354 à 608 chevaux nominaux pouvant afficher un maximum de 25 tonnes sur la bascule, cette gamme de mastodontes est avant tout dessinée pour l’Amérique du Nord et l’Europe de l’Est où la demande se fait toujours aussi forte. Malgré tout, l’évolution du marché en Europe Occidentale semble annoncer un certain regain d’intérêt pour des tracteurs articulés. Avec le récent développement de pneumatiques RCI50 de grand diamètre et notamment de pneumatiques « super single » de dimension 900/60R42 prévus pour la traction, ils favorisent un usage au gabarit routier des plus puissants engins agricoles. New Holland France compte d’ailleurs s’attaquer au marché local et n’attend plus qu’une homologation routière.

Deux châssis sont offerts. Le plus étroit fait 36 pouces et s’offre dès 354 chevaux nominaux avec le T9.390. Dessiné notamment pour remplacer les versions utilisées en Amérique du Nord pour l’entretien des cultures sarclées, celui-ci s’avère aussi compact que performant grâce à son moteur Cursor 9 SCR de 9 litres de cylindrée, identique aux T8. L’autre châssis, en majeure partie réservé aux plus puissants modèles de la gamme est doté d’un Cursor 13 SCR culminant à 670 chevaux avec surpuissance EPM. Un nouveau cap vient d’être franchi.

Les deux plus gros modèles, les T9.615 et T9.670 sont pourvus d’un turbo à double étage dont le premier alimente le second de façon à augmenter la densité d’air d’admission. La transmission correspondant à ce tracteur est une Ultra Command full powershift 16 x 2 commandée comme sur les T8 par le levier CommandGrip avec module de gestion de la vitesse d'avancement (GSM), permettant un passage automatisé des vitesses selon le mode route ou champ et en fonction de l’étalonnement défini par l’utilisateur. Le circuit hydraulique délivre 159 l/min, ou 216 l/min en combinant le débit des deux pompes.

Poster un commentaire

Produits à comparer