Les tracteurs Arion 400 de Claas profitent, à l’occasion de leur passage à la norme Stage V, de toute une série d’améliorations en matière de performances. Les sept nouveaux modèles désormais disponibles affichent des puissances maximales de 90 à 155 ch avec CPM selon la norme ECE R120.

Du plus petit modèle, l’Arion 410, au modèle le plus puissant de la gamme, l’Arion 470, les 4 cylindres FPT de 4,5 l de cylindrée font appel à une technologie ultramoderne à quatre soupapes par cylindre associée à un turbocompresseur avec intercooler. Les Arion 430 à 470 sont en outre équipés d’un turbocompresseur régulé. Pour répondre à la norme d’émission Stage V, la dépollution des gaz d’échappement s’effectue à l’aide d’un catalyseur SCRF et d’un catalyseur d’oxydation diesel (DOC). L’intervalle de vidange d’huile est de 600 heures. Grâce à un préséparateur cyclonique, qui élimine près de 90% des impuretés de l’air d’admission, le filtre à air monté devant les radiateurs et facilement accessible s’encrasse très peu, selon le constructeur. Les radiateurs s’escamotent vers l’avant pour faciliter leur nettoyage.

Deux transmissions à rapports sous charge sont proposées au choix sur les Arion 430 à 470. La version QuadriShift (de série sur les Arion 410 et 420) offre 16 rapports avant et 16 rapports arrière, répartis dans quatre gammes de quatre rapports sous charge. Avec six rapports sous charge, la transmission HexaShift en option comprend 24 rapports avant et 24 rapports arrière. Les deux versions de transmission peuvent bénéficier d’une gamme lente débutant à 150 m/h en option. La transmission HexaShift permet d’atteindre la vitesse maximale de 40 km/h au régime moteur de 1840 tr/min.

Grâce aux automatismes Quadractiv et Hexactiv, le tracteur passe uniquement les rapports sous charge en mode champ alors qu’il passe aussi les gammes en mode route, sélectionnant automatiquement le meilleur rapport sous charge lors du changement de gamme. Trois modes de transmission (automatique, prise de force et manuel) sont programmables pour s’adapter à toutes les applications, à condition d’équiper l’Arion 400 de l’option Claas Information System (CIS).

Le changement de direction au moyen de l’inverseur sous charge Rervershift s’effectue confortablement avec le levier d’inverseur au volant et en option également par le biais du levier multifonction intégré à l’accoudoir droit pour faciliter les travaux au chargeur. La définition CIS permet de programmer facilement et individuellement les rapports adaptés aux manœuvres avec le chargeur frontal ou en fourrière ainsi que le rapport de démarrage de la transmission manuelle ou automatique. En outre, la progressivité de l’inverseur sous charge peut se régler selon neuf positions. L’automatisme Hexactiv permet également de programmer la vitesse du régulateur de vitesse.

La fonction Smart Stop ajoute encore au confort. Un appui sur la pédale de frein suffit pour débrayer automatiquement la transmission et arrêter le tracteur. Une fois le frein relâché, le tracteur embraye automatiquement sur le rapport de démarrage programmé.

Les Arion 400 associent un empattement long de 2,49 m (Arion 410 et Arion 420) ou de 2,53 m (Arion 430 à Arion 470) à une faible longueur hors tout. Avec en plus un grand angle de braquage des roues avant pouvant atteindre 55 degrés, les Arion 400 disposent d’une bonne maniabilité, encore renforcée par une nouvelle gestion automatique de l’engagement et du désengagement du pont avant en fonction de l’angle de braquage et par la démultiplication variable de la direction en option. En dépit de leurs dimensions compactes, les Arion transportent en toute sécurité les outils frontaux et bénéficient d’une bonne stabilité pour les travaux au chargeur, notamment grâce à une répartition statique des masses de 50/50, même sans lestage.

Le PTAC est porté à 9 t, avec une charge utile maximale de 3,8 t. La nouvelle pompe load sensing en option est également très performante avec un débit de 150 l/min. Elle offre un débit de 110 l/min dès un régime moteur de 1600 tr/min, économique en carburant. Au total, quatre options de pompe sont proposées avec deux circuits hydrauliques ouverts de 60 ou 100 l/min et un circuit hydraulique load sensing de 110 l/min. Les deux versions load sensing offrent en outre une capacité de relevage arrière accrue de 6,25 t.


 

Outre la cabine à toit haut de série avec toit ouvrant ou toit ouvrant vitré, les Arion 400 peuvent recevoir en option une cabine à toit bas ou la cabine Panoramic innovante. Celle-ci offre non seulement une visibilité panoramique, mais aussi une vue parfaitement dégagée sur les outils de chargeurs frontaux relevés grâce au pare-brise monobloc de 2,41 m2. Les portes à large angle d’ouverture facilitent et sécurisent l’accès et la descente de la cabine. Une cabine à 5 montants avec grande vitre latérale droite monobloc en polycarbonate incassable est disponible sur les modèles dédiés aux applications communales. Un pack d’éclairage de travail à LED peut être commandé en option pour toutes les versions de cabine.

L’équipement standard de la cabine peut être amélioré avec les définitions CIS et CIS+. Celles-ci proposent un levier multifonctions regroupant 10 fonctions sur l’accoudoir droit et un écran de travail sur le montant avant droit, décliné en version couleur de série avec la définition CIS+ (en option pour la définition CIS). La définition CIS+ comprend également des circuits auxiliaires électro-hydrauliques. La définition CIS+ intègre en outre la gestion des fourrières CSM.

Tous les Arion 400 conformes à la norme d’émission Stage V peuvent être équipés d’usine d’un système de guidage Claas dont l’affichage et la commande s’effectuent avec le terminal S7. Outre les signaux de correction Satcor et Omnistar, plusieurs signaux RTK sont disponibles. La fonction Auto Turn gère le demi-tour automatique en fourrière après validation par le conducteur. La documentation automatique avec Telematics est disponible sur les Arion 400 conformes à la norme Stage V.

 

Poster un commentaire

Produits à comparer