Weenat lance une sonde capacitive connectée pour permettre aux irrigants de piloter leur irrigation, grâce à une connaissance fine de l’état hydrique du sol.

Pour accompagner les irrigants vers une gestion plus raisonnée des ressources en eau, Weenat propose depuis 2015 des solutions connectées pour piloter l’irrigation avec précision. Après les bilans hydriques et les tensiomètres connectés, l’intégration de la sonde capacitive à sa gamme de capteurs lui permet désormais de proposer une solution complète de pilotage de l’irrigation.

« Bien piloter son irrigation signifie que l’agriculteur apporte de l’eau quand il le faut, en fonction des besoins de la plante et de ses objectifs de production. Pour cela, il est nécessaire de s’intéresser à l’état hydrique de son sol. Celui-ci peut paraître sec mais l’est-il réellement en profondeur et à quel niveau ? Les sondes Weenat apportent à l’agriculteur une vision claire de ce qu’il se passe, et l’aident à orienter son irrigation avec précision », explique Maxime Zahedi, agronome chez Weenat.

Selon la société, les tensiomètres et les sondes capacitives permettraient de réaliser de 8 à 41 % d’économies d’eau, la moyenne se situant autour de 20 à 25 %. Installée au plus près des racines, la sonde capacitive mesure la teneur en eau volumique et la température du sol tous les 10 cm. Elle détermine ainsi l’évolution de la teneur en eau, à la suite d’une pluie ou d’une irrigation, et suit l’évolution en fonction des consommations journalières de la culture à différentes profondeurs.

L’agriculteur pilote lui-même son irrigation grâce à l’application Weenat. Une fois le type de sol renseigné, l’outil traduit automatiquement la teneur en eau volumique de la parcelle en un état hydrique selon 4 seuils : saturation, confort, vigilance, stress hydrique.

Poster un commentaire

Produits à comparer