John Deere et Airbus ont réuni leurs savoir-faire pour prototyper un service fondé sur la fusion de données tracteur et d’imagerie satellite. Le Live NBalance suit en continu la valorisation de l’azote par la culture à chaque endroit du champ. John Deere reçoit une seconde médaille d’argent, au Sima Innovation Award, pour Le Live NBalance.

Ce système offre aux agriculteurs la possibilité d’entrer la quantité d’azote disponible au début du cycle de vie de la plante. L’azote et le NH4-N contenus dans les engrais organiques peuvent être mesurés lors de l’épandage par le système John Deere Manure-Sensing (Harvest Lab 3000). Le Live NBalance prend également en compte l’apport total en azote en continu grâce à la documentation parcellaire.

Durant la saison, les images satellite fournissent des informations en termes d’assimilation continue de l’azote. Des taux d’assimilation hétérogènes et des retards de croissance des plantes peuvent également être identifiés. L’agriculteur a la visibilité de la quantité d’azote disponible au niveau de la plante à tout moment. Les informations recueillies permettront d’ajuster le niveau des prochains épandages d’azote.

Toutes les données Live NBalance sont accessibles en permanence sur un portail en ligne. L’application est intégrée au centre des opérations MyJohnDeere. Le système sera disponible en présérie au printemps 2019.

Commentaires

  •  Ratel  mer, 30/01/2019 - 02:32

    Il y a un point qui reste un peu flou. La quantité d'azote en début de culture est déterminé par une analyses de terres plus l'IT du producteur. Mais lorsque vous dites que par l'image satellitaire, on peut déterminer la quantité d'azote disponible pour la plante, cependant les images satellitaire donne un indice de la biomasse présente. Est ce qu'il faut procéder à des analyses de terres qui se compléteront à l'image satellitaire. Où comme il est écrit le satellite pourra déterminer l'azote grâce à l'utilisation d'un nouveau capteur?

Poster un commentaire

Produits à comparer