Une fois pleinement déployé, Galileo comprendra 24 satellites opérationnels et 6 satellites en orbite, à 23 000 km au-dessus de la Terre. 

Plus il y a de satellites dans la constellation, plus on maximise leur disponibilité, engendrant un service plus robuste, en particulier dans les environnements difficiles où les performances des systèmes GPS (système américain non civil) et GLONASS (russes) traditionnels sont limités. Cela se traduit par des pertes de signal le long des haies, près des arbres, des bâtiments. 

L’ajout de Galileo à la constellation GNSS mondiale vient minimiser le risque de défaillance et de dégradation du signal qui fragilise les pratiques de précisions et, in fine, les rendements. Il vient stabiliser le signal PLM RTK+ garantissant une précision à 1,5 cm en horizontal et 2 cm en vertical (certifié ETRF par Geo++, 2021).

Poster un commentaire

Produits à comparer