C’est une foule compacte de plus de 75.000 personnes qui a foulé les allées du Parc des Expositions de Strasbourg les 29,30 et 31 janvier dernier pour assister aux finales nationales de la compétition Worldskills. Durant ces trois journées, 823 jeunes se sont affrontés dans chacun des 49 corps de métier représentés, sous l'œil attentif de 800 juges. Notre équipe s’est rendue sur place au cœur de la finale propre aux métiers de l’agroéquipement. Reportage !

Focus sur le pôle des métiers de la maintenance

19 candidats provenant des quatre coins de l’hexagone, sélectionnés lors des finales régionales, sont venus concourir sur des problématiques propres aux métiers de l’agroéquipement, des travaux publics et du paysage, regroupés sous un même pôle.

Au programme de ces trois journées, pas moins de 9 épreuves parmi lesquelles on peut citer le diagnostic d’une panne sur un tracteur, la préparation à la livraison d’un tracteur tondeuse, la détection de codes erreur d’une liaison ISOBUS tracteur-semoir, la réalisation d’une vidéo de mise en route d’un matériel etc.. Les candidats disposaient de une à deux heures afin de résoudre chacune des problématiques et une restitution orale de trente minutes permettait aux juges d’attribuer une note à chaque participant. L’organisation de ce pôle est menée d’une main de maître par un véritable passionné, Stéphane Battais, enseignant en maintenance des matériels à Dourdan (91) et élu Sedimaster en 2013.

Une opération de communication réussie

Au-delà de la compétition à proprement parler, l’objectif de cet évènement est de communiquer sur l’attrait des métiers auprès du grand public, mais surtout aux plus de 30.000 jeunes des établissements scolaires qui ont pu découvrir le professionnalisme et la passion des participants. L’occasion de créer des vocations !

Pour l’agroéquipement, l’ASDM, le SEDIMA et l’APRODEMA disposaient d’un stand présentant la diversité des carrières proposées dans ce domaine. Pour Gilbert Daverdisse du SEDIMA, “Worldskills met en lumière l’enthousiasme et le professionnalisme des compétiteurs. La filière recrute à tous les niveaux (du CAP à l’ingénieur) chaque année et il faut profiter de cette vitrine pour communiquer.”

Constructeurs et concessionnaires, partenaires de la compétition

Pour la mise à disposition des matériels sur lesquels se déroulent les épreuves, les acteurs locaux ont été mis à contribution : une pelle à pneus Liebherr, des tracteurs tondeuses Etesia, un tracteur John Deere provenant du concessionnaire Haag ou encore un combiné de semis de l’alsacien Kuhn. Pour Nicolas Israel, inspecteur commercial chez Kuhn, la participation à un tel évènement permet d’obtenir une visibilité des derniers matériels du fabricant, d’accompagner la filière mais surtout de favoriser le recrutement de futurs techniciens dont le constructeur, historiquement ancré à Saverne est à la recherche.

Pourquoi participer à Worlsdkills ?

Nous avons profité d’une pause durant les trois journées marathon de compétition pour recueillir les motivations d’un candidat tout droit venu d’outre-mer.

Anthony Robert, représentant du lycée Patu de Rosemont à Saint-Benoit (Réunion) est titulaire d’un Bac Pro en maintenance des équipements. Pour lui, participer à cette compétition est avant tout l’occasion de relever un défi personnel. Épaulé par sa famille mais surtout par ses professeurs, le candidat s’est préparé pendant plus d’un an. “C’est un investissement personnel de chaque instant, un entraînement intense après les heures de cours, les week-end et jours fériés”

Les résultats

Après trois jours de compétition intense, les jeunes lauréats, appelés solennellement sur scène, ont pu monter sur le podium pour recevoir leur médaille. Émus et fiers du travail accompli, ils auront l’occasion de fêter leurs exploits avec leurs formateurs, coachs et familles, tous présents pour vivre ce moment d’exception.

Nous avons retenu le palmarès du pôle maintenance des équipements :

- Or : Bastien LE NAOUR (Pays de la Loire)
- Argent : Anthony JOBIN (Alsace)

- Bronze : Thibaut LABOUTE (Île-de-France)

Parmi l’ensemble des médaillés se trouvent donc les futurs membres qui constitueront l’Équipe de France des Métiers, laquelle s’envolera pour São Paulo (Brésil) du 10 au 16 août prochains, défendre les couleurs de la France lors de l’épreuve mondiale de la WorldSkills Competition. Une délégation brésilienne avait d’ailleurs effectué le déplacement afin d’observer le déroulement de la compétition française.

Poster un commentaire

Produits à comparer