Aperçue à Agritechnica cet automne, cette réserve de 650 litres d’eau sous pression, opérationnelle quand chaque seconde compte, doit suffire à éteindre un début d’incendie. Un système de distribution en France est en cours de constitution.

Les départs de feu de récolte ont alimenté une triste actualité pendant la canicule de l’an passé en France. Après avoir subi les désagréments du feu sur sa ferme en Hongrie,  où il presse jusqu’à 20000 balles cubiques par an, Tamas Szeplaki a développé depuis 2016 un extincteur « forte capacité » plutôt compact, qu’il a breveté et qu’il cherche aujourd’hui à distribuer hors de son pays. 

Baptisé Fields Fireman (le pompier des champs), l’appareil associe une réserve cylindre d’eau de 650 litres en acier galvanisé, une puissante pompe à entraînement hydraulique (90 bars fournis, à l’optimal) et une lance de 20 mètres à dérouler. Selon l’organisme central des pompiers de Hongrie qui l’a testé, le Fields Fireman débite son eau à 3 bars de pression pendant 16 minutes, et jusqu’à 30 minutes à moindre pression. 

Quand il est porté à l’avant du tracteur, le Fields Fireman fait office de masse frontale (jusqu’à 1200 kg). C’est aussi un nettoyeur pour le lavage de n’importe quel matériel dès qu’on est loin d’un point d’eau.

 

Poster un commentaire

Produits à comparer