Afin de lutter contre la pyrale du maïs sans avoir recours aux produits phytosanitaires, New Holland présente son nouveau bec 8 rangs à grandes toupies, équipé de l’éclateur de tiges Stalkbuster. Une solution qui élimine le ravageur lors de la récolte.

Les chenilles de la pyrale ravagent les cultures de maïs en creusant des galeries dans de nombreuses parties de la plante, ce qui limite l'approvisionnement en eau et en nutriments et fragilise les tiges. Il en résulte d'importantes pertes de récolte, des maladies comme le charbon du maïs et des infections par la fusariose qui peuvent également affecter les cultures suivantes. Lors de la récolte, Stalkbuster, qui est intégré dans le châssis du bec rotatif 8 rangs, éclate les tiges au sol avant le passage des roues de l’ensileuse. Le dispositif est constitué de plusieurs unités. Chacune d’elles est articulée et équipée d’une suspension pneumatique. L’ensemble dispose d’un boîtier avec embrayage de sécurité et d’un rotor pour provoquer l'éclatement des cannes de chaque rang. Le rotor est fabriqué dans un matériau résistant à l'usure, ce qui garantit une bonne durée de vie. Si nécessaire, il peut être remplacé rapidement et sans outils spéciaux grâce à un montage rapide. Une roue libre assure un arrêt en douceur du rotor. Si l’ensileuse doit faire marche arrière, les éclateurs de tiges se soulèvent automatiquement afin d’éviter des dommages.

Les tiges de maïs sont éclatées en petits morceaux sur le sol, ce qui détruit l’habitat d’hivernage de la pyrale et réduit le risque de développement de la fusariose. Autre avantage, il n’y a pas de résidus de récolte encombrants pour les travaux du sol suivants. Le constructeur annonce une consommation de puissance par unité Stalkbuster de 4 ch par rang.

Poster un commentaire

Produits à comparer