La gamme de cuves frontales Arland se compose de 5 modèles offrant de 600 jusqu’à 1900 litres de capacité. Complément idéal d’un appareil porté, la cuve frontale, aux yeux du jeune spécialiste breton de la pulvérisation, a d’autres fonctions prometteuses: l’application localisée de fertilisations liquides ou de désherbage, mais également comme cuve anti-incendie.

Selon l’objectif, sont proposées des pompes piston-membranes de 70l/mn avec option entraînement hydraulique, ou des pompes Kappa de 15 ou 32 l/min spécifiques au désherbage localisé, par exemple en semis de précision. Pour s’affranchir des contraintes de vitesse d’avancement, une régulation de type DPAE est disponible avec une antenne GPS sur la cuve et un pilotage des données par Bus CAN relié à une console Gemini en cabine. Si le tracteur est équipé Isobus, une fonction dite "Section Control" permet au chauffeur de gérer des coupures de rang. Ces équipements de localisation sont dictés par les réductions de dose de fertilisants ou de produits phytosanitaires que les agriculteurs eux-mêmes réclament désormais. 

Les chantiers de moisson ou de pressage actuels concernent des engins performants, chers et…vulnérables par le feu. Tous les ans, les compagnies d’assurances, les syndicats agricoles et les services de secours répètent leurs recommandations à l’approche de l’été. Mais il faut bien le constater, les sinistres sont à la hausse. Arland s’est emparé en 2020 de cette problématique et y a apporté son savoir-faire. La cuve H2O est prête pour la construction en série. Ses caractéristiques de base sont une contenance de 800 litres (plus 80 litres de réserve réglementaire), une pompe 100l/min à entrainement hydraulique commandé depuis la cabine, un enrouleur, une lance de 20 mètres et un pistolet de type pompier, un pare-chocs enveloppant et un éclairage routier. Option à ne pas négliger pour se donner le temps de dételer la presse et ainsi d’épargner au moins le tracteur : un dispositif « queue de paon » installé sur la flèche de la presse, déclenchable lui aussi depuis la cabine. En outre, Arland prescrira l’ajout d’un produit retardant liquide approuvé par les Sdis (services de secours). Le prix public conseillé de la cuve H2O, hors option, est inchangé : 4 990 euros HT.

Comment ça marche ?

Le chauffeur constate un départ de feu sur sa presse : il enclenche un distributeur sur son tracteur qui va alimenter la pompe de 100l/min qui va alimenter à son tour un tuyau fixé sous le tracteur avec, en bout, une buse type queue de paon fixée à l’arrière du tracteur afin d’arroser immédiatement la zone entre le tracteur et l’outil. Le chauffeur descendra ensuite du tracteur pour tourner une vanne 3 voies qui alimentera à son tour un enrouleur de 20 m avec lance type pompier, réglable : l’opérateur est alors prêt à asperger sa machine (réserve de la cuve = 800l).

Poster un commentaire

Produits à comparer