Un des fleurons de la gamme Joskin vient de subir une mise à jour. Dorénavant, l’X-Trem2 remplacera le tonneau à lisier X-Trem.

Pour ceux qui s’en rappellent, dès sa sortie en 2010, la tonne à lisier « X-Trem» avait immédiatement été perçue comme une petite révolution dans le monde agricole. Pour la première fois, les entrepreneurs disposaient d’un tonneau alliant une cuve de grande capacité, une maniabilité hors pair et des roues de gros diamètre leur offrant la possibilité de ne produire qu’un faible compactage du sol lors de la phase d’épandage. L’ensemble de ces avantages reposaient sur une conception inédite : la cuve venait se poser sur un châssis indépendant présentant un rétrécissement ingénieux. Mesurant 900 mm à l’avant et à l’arrière, celui-ci se réduisait à seulement 760 mm au niveau des roues ! Le montage de roues de 850 mm de largeur devenait ainsi possible sans limiter l’angle de braquage de l’essieu directionnel ni dépasser les 3,00 m de largeur totale (2,90 m avec des roues 800/60R32 ou 3,00 m avec des roues 850/50R30.5).

Poursuivant ses efforts pour continuer à répondre le plus fidèlement possible aux exigences de l’agriculture moderne, Joskin a encore fait évoluer ce produit dans une direction dont beaucoup se réjouiront. Bien qu’il conserve l’ensemble de ses qualités initiales, cette deuxième mouture s’élève à un niveau supérieur. Ce tonneau partagera désormais son ADN avec celui d’un autre best-seller de la gamme Joskin : un certain Volumetra... L’X-Trem2 ne reposera ainsi plus sur un double châssis mais intégrera le même châssis heavy duty que le Volumetra directement sur sa cuve.

Désormais, le châssis démarre à 900 mm de largeur à l’avant puis se rétrécit à 600 mm (au lieu de 760 mm) au niveau de l’encastrement des roues et conserve ce rétrécissement jusqu’à l’arrière. Pour rentabiliser au mieux ce nouveau gain de largeur (160 mm au niveau des roues et 250 mm à l’arrière), l’X-Trem2 sera décliné en deux sous-gammes : l’X-Trem2 type D et l’X-Trem2 type XT. La première catégorie sera prévue pour des roues standards de type 800/60R32 (Ø 1 800 mm x 800 mm, encastrement prévu pour roues de Ø 1 820 mm) tandis que la deuxième pourra accueillir des roues standards d’un diamètre encore supérieur (Ø 1 986 mm x 925 mm, encastrement prévu pour roues Ø 2 020 mm). Chacune de ses sous-gammes sera elle-même déclinée en trois litrages/modèles différents : 16 000, 18 000 et 20 000.

Au niveau du directionnel, l’X-Trem2 bénéficiera à nouveau d’un essieu directionnel forcé. Ce dernier a cependant été repensé. Là où sur la première mouture de l’X-Trem, c’est l’essieu arrière qui jouait ce rôle, c’est désormais au tour de l’essieu avant de prendre le relais. Un gain considérable en maniabilité résulte de ce changement. Le porte-à-faux se voit effectivement réduit, surtout lors de l’utilisation d’injecteurs dépassant fortement à l’arrière (Terradisc2...). L’angle de braquage s’en retrouve lui aussi grandement amélioré.

Concernant le choix de la pompe, les tonneaux X-Trem2 pourront être équipés de modèles Vacuum, à lobes et Vacu- storm. Les Vacuum vont de la Jurop PNR 155 (15 500 l/min) à la Jurop DL 250 (25 000 l/min). Pour les modèles à lobes, les pompes Vogelsang VX186-260 (6 000 l/min) seront montées en standard ; tandis que la VX186-368Q (9 000 l/min) sera proposée en option. Pour les machines équipées en Vacu-Storm, celles-ci combineront les pompes vacuum citées ci- dessus avec une pompe centrifuge Storm 10 000 l/min placée en fin de timon afin d’assurer une répartition optimale du lisier sur de grandes surfaces. Intégrées au timon, l’ensemble de ces pompes seront facilement accessibles et resteront donc plus que jamais aisées à entretenir.

Poster un commentaire

Produits à comparer