La Délégation générale pour l’armement a notifié à JCB Ile de France, le 25 janvier 2006, l’acquisition de 92 EGRAP (Engins du Génie Rapide de Protection) et de leurs éléments de soutien, soit un contrat de près de 16 millions d’Euros.

Après 2 années d’étude, de développement et d’essais intensifs conduits par JCB sur une machine appelée « tête de série », l’Armée Française a validé les spécifications et les performances de l’EGRAP. Ce matériel, issu de la gamme commerciale des chargeuses pelleteuses JCB, a été adapté aux spécifications techniques des besoins militaires. Pour protéger l’opérateur lorsque la machine travaille en zone hostile, la cabine est dotée d’une protection balistique avec des vitrages et des aciers spéciaux. Le blindage ainsi que son caisson de transport ont été développés en partenariat avec la société « Cabines Sarrazin », située dans l’Isère. D’autres adaptations militaires ont été demandées : comme le dispositif de LOCK UP JCB sur la transmission pour réduire les temps de transfert par la route, le circuit électrique 24 volts et les pontets d’arrimage pour l’aérotransport. Une peinture spécifique « camouflage centre Europe » a également été appliquée sur toutes les machines. Enfin, un compresseur d’air est installé de série pour rendre l’EGRAP autonome au niveau du gonflage des pneumatiques. JCB Ile de France, installé à Sarcelles en région parisienne et filiale de JCB SAS, vient de procéder à la livraison des neuf premières machines, très attendues dans les régiments du génie. Rapidement, des engins pourraient être projetés sur les théâtres extérieurs où leur polyvalence et leur mobilité devraient être très appréciées. Gageons qu’un prochain 14 juillet, il sera possible de voir quelques « EGRAP JCB » rigoureusement alignés descendre les Champs Elysées.

Poster un commentaire

Produits à comparer