Pour éviter les embourbements et les détériorations des sols dans des parcelles peu portantes, la société française Hubertrack a mis au point un chenillard avec système de porte-outil. Une machine innovante adaptée à l’épandage d’engrais, au semis, à la pulvérisation ainsi qu’a de multiples autres travaux.

La société Hubertrack, basée à Cognac (Charente), spécialisée depuis 1989 en chaudronnerie, a conçu le HTrack100, un porteur à chenilles avec porte-outil pour l’épandage d’engrais, le semis, le transport ou la pulvérisation, entièrement conçu dans ses ateliers charentais. Deux machines ont été vendues fin 2017 et d’autres commandes sont en cours. Equipé d’un moteur Deutz quatre cylindres de 100 cv, son faible encombrement (2,2m de large pour 3,6 m de long), ses 4 t et ses chenilles en caoutchouc sur 2,7m² de surface portante, en font « un instrument compact, très simple d’utilisation et d’entretien, unique sur le marché » soulignent les co-gérants, Patrick et Paul Hubert.

Ce porteur entièrement hydraulique, sorti en septembre 2017, permet d’accéder aux zones escarpées ou marécageuses, inaccessibles aux engins «  standards  », notamment pour l’épandage d’engrais en sortie hiver parfois réalisé par des dameuses. Grâce à ses chenilles et son poids réduit, le tassement de sol est limité (150g/cm²) ce qui réduit ainsi le risque d’embourbement ou de détérioration des sols.

Plusieurs améliorations

« Nous avons commencé l’étude de ce chenillard en 2015, puis nous avons réalisé quelques démonstrations avec un prototype en 2016, avant d’y apporter des améliorations suite aux échanges avec les agriculteurs lors des Salon Innov’Agri et Sima, poursuit Patrick Hubert. Ces innovations correspondent à la commande par joystick, au porte-outil arrière H-Pol avec une translation avant-arrière, haut-bas pour venir prendre l’outil directement au sol sans besoin d’un bras télescopique, à la prise de force arrière et aussi avant pour l’installation d’un broyeur, ou à la pressurisation de la cabine pour réaliser de la pulvérisation. »

D’autres versions à suivre

Avec une vitesse maximale de 22km/h, le HTrack100 possède une homologation routière, lui permettant de se déplacer sur les routes pour des distances raisonnables, sans passer par la remorque de transport, souligne Maxime Vigneron, commercial Hubertrack.

Ce véhicule chenillé est dédié au secteur agricole, mais aussi aux TP, au secteur forestier ou à l’entretien des collectivités, complètent les responsables. Le HTrack100 est vendu 83 000 euros HT, avec 8 000 euros supplémentaires pour le porte-outil. Un modèle plus petit ainsi qu’un plus gros sont en cours d’étude chez Hubertrack, pour répondre à des demandes plus larges, indiquent les responsables.

Poster un commentaire

Produits à comparer