Nous vous embarquons en Finlande en immersion dans l’univers Valtra. Vous allez être transportés lors d’un voyage dédié aux clients. Au cœur du programme se trouve la visite des usines de Suolahti, là où bat le cœur de Valtra. Mais d'autres activités sont également au programme (découverte de l'agriculture et des traditions finlandaises) avec quelques belles surprises ! 

Retrouvez d'autres contenus exclusifs sur Facebook et Twitter. 

1ère étape - Visite de l'usine MSK Cabins, dans l'ouest du pays.

Depuis 1964, MSK fournit les cabines pour Valtra. Le groupe produit aussi des outils (semoirs, broyeurs à bois, porteurs forestiers) sous la marque Junkkari. Pas moins de 215 employés travaillent à la conception et fabrication des cabines Valtra. Tout au long des 150 mètres de la ligne de production, les ouvriers installent les options requises par la commande du client final. Des stations de pré-assemblage (toit, tableau de bord, panneau électrique, ...) sont disposées près de certains postes de montage. Zen, tranquillité et propreté règnent dans l'usine. Le process industriel est conçu pour le bien-être des salariés. Par exemple, ils peuvent surélever la cabine grâce à des élévateurs intégrés à la plateforme de montage. Quels que soient les modèles (A, N ou T), les finitions, les types de commandes hydrauliques ; les besoins sont gérés par un système info-électronique très pointu. Ainsi les stocks de pièces sont réapprovisionnés directement par les fournisseurs. En fin de ligne, plusieurs stations de contrôle qualité vérifient la conformité des cabines avant de terminer par les tests d'étanchéité. 

Certaines pièces sont déplacées par un Valtra T qui tire une remorque routière :

2ème étape - Découverte d’une ferme hors normes

La ferme Pitkämäki se trouve à quelques kilomètres de l’usine de cabines. Comme la majorité des agriculteurs, Jari est également sylviculteur. Avec 160 ha et 100 vaches laitières, la structure dépasse largement la moyenne en Finlande. La plaine enneigée laisse apparaître des petits hangars en bois destinés au stockage de foin pour les animaux et de fournitures pour les cultures. Ici, les travaux des champs débutent en mai et s’achèvent en octobre. Le climat empêche les cultures d’automne car les sols sont gelés jusqu’à 50 cm sous la surface. Ce point ne manque pas d’étonner les visiteurs ! En effet, nous sommes à 2000 km au nord-est de Paris ! Ici, il faut débourser 10 000 € pour acquérir un hectare et 350 € annuels pour le louer. L’agriculteur vient d’abandonner la culture du maïs qu’il ne pouvait semer qu’en juin car il a subi trop de déconvenues. Cependant il espère que les semenciers pourront fournir un jour des variétés aux indices de précocité plus faibles. Les discussions avec les agriculteurs français révèlent des surprises. Par exemple, le montant de la subvention de l’État (8 centimes par litre de lait). Les éleveurs plus au sud reçoivent 6 centimes et ceux plus aux nord peuvent recevoir jusqu’à 0,32 € par litre de subvention. L’agriculteur vend actuellement son lait à 0,35 €/litre avec un coût de production proche de 0,34 €/litre. Les vaches restent dans le bâtiment avec la traite robotisée. Leur ration est composée d’ensilage d'herbes, de tourteau de colza et de blé produit sur l’exploitation. 

On trouve une particularité dans son atelier ; l’agriculteur et son fils ont construit un tractor-pulling qui les a propulsés à la 1ère place du championnat d’Europe en 2017. Le moteur Sisu de 8,3 l a été poussé à 1700 chevaux et 4500 Nm de couple. La transmission a été spécialement conçue à l’usine Valtra de Suolahti et le capot est celui d’un Série S ! D’autres tracteurs plus conventionnels sont présents sur la ferme. Avec 8200 heures au compteur, le T170 est utilisé au transport et aux travaux lourds. On trouve également un 8050 utilisé au quotidien. Un N174 Direct SmartTouch Full Autoguide complète le parc. Ce modèle, commandé avec un haut niveau d’équipement, entraîne la faucheuse Elho de 7,30 m grâce à sa cabine à poste inversé !

3ème étape - Plongée au cœur de Valtra 

Bienvenue à Suolahti ! C’est là, au milieu de la forêt finlandaise, que les tracteurs Valtra sont conçus et assemblés sur un site de 5 ha. Plusieurs bâtiments majeurs s’intègrent dans ce paysage scandinave : le bureau d’études, l’usine d’assemblage, le studio Unlimited, mais aussi l’usine de transmissions. Ces dernières sont 100 % made in Valtra, usinées et montées sur place. Elles sont ensuite toutes testées sur des bancs et contrôlées par des mesures micrométriques. Une fois la transmission montée sur son châssis, l’ensemble prend directement sa place sur la ligne d’assemblage. Elle mesure 230 mètres de long et comprend 35 stations. En ce moment, 42 unités sont produites chaque jour.

Les transmissions, moteurs, et cabines intègrent la ligne dans un ordre conforme au planning de production. La modularité des modèles, des transmissions, des finitions et des options disponibles chez Valtra rendent cette chaîne unique en son domaine en proposant plus d’un million de combinaisons possibles. La traçabilité est assurée par une pastille électronique aimantée qui transmet les spécifications de chaque tracteur et génère la liste des opérations et pièces à monter à chaque station de montage. La ligne contient 3 étapes majeures. La première est le montage du châssis.

Puis vient le procédé de finition de surface où depuis 2016, deux nouveaux robots de peinture couvrent les châssis de leur couleur grise avant l’application d’une laque. La dernière étape est l’assemblage final (cabine, réservoirs, capots, chargeurs…). En fin de ligne, les tracteurs subissent plusieurs contrôles qualité et un tracteur sur cinq entre ensuite dans le Studio Unlimited. Dans cet atelier dédié, il reçoit une personnalisation encore plus poussée afin de répondre aux demandes les plus spécifiques des clients finaux. Peintures uniques, siège en cuir, graissage centralisé, retour libre supplémentaire, grue forestière, pneumatiques spéciaux…. Tout n’est donc pas qu’une question de cosmétique dans cet atelier. Par exemple, en Suède, les assurances demandent un coupe-circuit électronique. Un tracteur A, qui a un coupe-circuit mécanique de série, reçoit la modification dans ce lieu. Près de ce bâtiment se trouve la piste d’essais dynamiques pour les ultimes vérifications. Les tracteurs fabriqués sont expédiés chaque semaine dans toute l’Europe grâce à une voie ferrée qui jouxte l’usine et rejoint le port d’Helsinki. Ici, les clients finlandais ont la chance de pouvoir récupérer leur nouveau tracteur à l’usine où ils sont accueillis dans l’atrium Valtra !

 

L’aventure vous tente ? Vous pouvez gagner un voyage en Finlande organisé par Valtra lors du tirage au sort du Grand Quiz Valtra 2019. N’oubliez pas qu’en ce moment vous pouvez répondre à la 3ème question et ça continue tout au long de l’année !

Poster un commentaire

Produits à comparer