Plus de 60 ans après avoir lancé sa première moissonneuse batteuse automotrice, l'usine de Zedelgem, véritable centre névralgique pour toute la partie récolte chez New Holland, marque l'évènement en exposant au SIMA une CX8090 commémorative.

C'est donc en Belgique que sont produites les moissonneuses batteuses jaunes que nos concessionnaires européens livrent à la veille des moissons. Mais pas seulement, puisque l'usine y produit l'essentiel de ses ensileuses et presses à balles rondes et cubiques depuis plusieurs générations. En fondant son entreprise en 1906, Leon Claeys aborde le marché de la récolte avec une batteuse à poste fixe, bien avant de lancer sa toute première moissonneuse batteuse automotrice. Lancée en 1952 au SIMA, la MZ rencontre un franc succès et intéresse quelques années plus tard l'américain Sperry New Holland, qui ne tardera pas à faire une offre de rachat. Les Claeys devenues Clayson passeront finalement sous l'appellation New Holland avec le temps, mais les fondamentaux demeurent. La grande spécialité de l'usine de Zedelgem, c'est de produire des machines à secoueurs et même si leur part de marché semble s'affaiblit au fil des décennies au profit des machines non conventionnelles, les machines dotées de 5 et 6 secoueurs n'ont pas à rougir de leurs performances.

Donc, s'il ne fallait en retenir qu'une, ce serait incontestablement la MZ, produite entre 1952 et 1960. La petite machine de 55 à 60 chevaux est dotée d'une barre de coupe de 3 à 4 mètres (une véritable CR9090 de l'époque!). L'un des 212.000 exemplaires produit en 61 ans, précieusement préservé par la marque a même été rénové pour être exposé dans son hall de présentation en Belgique, et affrété à plusieurs reprises sur des salons. C'est à Paris que cette grand-mère, toujours vaillante s'est déplacée, accompagnée de sa descendance. Logiquement, New Holland a choisi comme modèle commémoratif sa dernière CX8090, plus grosse conventionnelle produite actuellement. 490 chevaux sous le capot, 9 mètres de coupe et 6 secoueurs... une machine qui pourrait paraître aux antipodes de la MZ, mais cette dernière fut déjà considérée en 1952 comme la plus performante des grandes jaunes.

La CX8090 "jubilé" est un modèle unique. Elle a fièrement pris place face à son ainée sur le stand New Holland du SIMA à Paris. Le constructeur a travaillé en partenariat avec Centro Stile, le centre de stylisme de Fiat, pour que l’esprit pionnier de l’originale MZ se retrouve sur la CX8090. Elle arbore au premier abord un dégradé de jaune orangé; signe que le nuancier à quelque peu changé en 61 ans mais que l'on perçoit trop subtilement sous les projecteurs. Sur les cotés, de larges caractères soulignent la fusion et l'héritage laissé par Claeys et Sperry New Holland. La mention "1952" reprend la police d'écriture des tôles embouties et boulonnées devant le poste de pilotage. Citons également les logos latéraux dont le bleu initial a été estompé. Et enfin, la sellerie est en cuir couleur "Claeys", brodé de la date. Unique, cette machine n'est hélas pas prévue à la vente.

New Holland CX 1952

Poster un commentaire

Produits à comparer