Suite à sa conférence de presse de ce matin, Claas annonce avoir augmenté son chiffre d’affaires de 19 % au cours de l’exercice 2021, l'amenant à 4,798 milliards d’euros (exercice précédent 4,042 milliards d’euros).

« Malgré des difficultés de livraison et la pandémie, Claas a pu poursuivre sa croissance. En l'occurrence, nous avons atteint dans toutes les régions du monde une croissance à deux chiffres et une nette amélioration de la rentabilité », a déclaré Thomas Böck, Président directeur général du groupe Claas.

Les dépenses consacrées à la recherche et au développement ont atteint 262 millions d'euros (exercice précédent 237 millions d’euros). L'investissement dans de nouvelles architectures électroniques et la numérisation de processus agricoles est resté l'un des axes principaux de la stratégie. Les investissements en biens corporels sont restés à un niveau élevé avec 138 millions d'euros (exercice précédent 131 millions d’euros).

Suite à la réouverture de « l’usine du futur » de production de tracteurs au Mans, en mai dernier et après une transformation complète, a succédé, quasiment sans transition, la deuxième phase de modernisation de la production de moissonneuses-batteuses à Harsewinkel, en Allemagne. En cinq mois, plus de 15 000 m² de surface de production ont été entièrement remis à neuf.

Le nombre de salariés a augmenté au cours de l'année et s'élève à la fin de l'exercice 2021 à 11 957 à l'échelle internationale (exercice précédent 11 395). Il a progressé de 3,5 % en Allemagne et de 4,3 % en France.

La situation des approvisionnements et l'évolution des prix d’achat sur les marchés présentent un risque plus élevé par rapport à l'exercice précédent. Pour 2022, l'entreprise table sur une demande globalement stable en agroéquipements dans les principales régions de distribution. Malgré les incertitudes évoquées, Claas s'attend donc à un chiffre d'affaires plus élevé et à un résultat légèrement en deçà de celui de l'exercice précédent.

 

Poster un commentaire

Produits à comparer