L’Axema, le syndicat des industriels de l’Agroéquipement, tenait hier sa conférence de presse semestriel. 2021 devrait se conclure en hausse de +8 à +11% pour les ventes de matériels agricoles neufs. Les cours des productions agricoles et le plan de relance ont boosté les carnets de commandes des industriels. Mais ces derniers font face à des problématiques d’approvisionnement et de livraison.

La demande d’agroéquipements reste soutenue en cette fin d’année. D’après l’enquête de conjoncture d’Axema menée en septembre 2021, 90% des industriels et importateurs de matériels agricoles déclarent ainsi avoir un carnet de commandes bon, voire trés bon pour la fin d’année 2021 et le premier semestre 2022, portant le marché entre 6,5 et 6,7 milliards d’euros.

Cependant, les fabricants et importateurs de matériel agricole s’attendent à un ralentissement de la conjoncture des agroéquipements dans le courant du deuxième semestre 2022. Dans un premier temps, la fin de l’effet « plan de relance », qui a accéléré les prises de commandes à partir de mai 2021, marquera un contrecoup mécanique. 2022 pourrait ainsi marquer la fin d’un cycle haussier d’investissement qui dure depuis mi-2017.

 

En effet, malgré le dynamisme de la demande en agroéquipements en France et à l’international, la profession fait face comme le reste des industriels à des difficultés d’approvisionnement. La pénurie de composants, la hausse du prix des matières premières et le coût du transport impactent directement les capacités de production et les marges des constructeurs. 83% des dirigeants interrogés ont dû rallonger leurs délais de livraison, en moyenne de 8 semaines, allant tout de même jusqu'à 5 mois pour certains, tout en cherchant à limiter les effets négatifs pour les clients finaux (mise à disposition d’équipements de substitution, livraison de matériels partiellement finis, modification des spécifications des matériels, etc.). La pression sur la chaîne d’approvisionnement augmente aussi le coût de production, et 96% des entreprises interrogées ne le répercutent qu’en partie sur le prix de vente, même si le matériel a augmenté de 5 à 10% en moyenne tout de même!

 

 

Poster un commentaire

Produits à comparer