Après trois ans de transformation, Claas a officiellement mis en service son « usine du futur » de production de tracteurs au Mans, le 21 mai dernier.

En 2017, Claas a donné son feu vert à un autre investissement d'envergure au Mans. 40 millions d'euros ont été investis principalement dans la modernisation complète des chaînes d'assemblage et la transformation numérique de l'usine. Ainsi, depuis le rachat de Renault Agriculture en 2003, les investissements au Mans, au centre de développement de Vélizy et au centre d'essais et de validation de Trangé, se montent au total à environ 80 millions d'euros.

Notre usine totalement modernisée du Mans établit de nouvelles normes en matière de production de tracteurs connectés haut de gamme, a déclaré Thomas Böck, président de la direction du groupe Claas. Nous mettons ainsi en place une base très prometteuse pour la poursuite de notre croissance mondiale.

La modernisation de l'usine ouvre de nouveaux horizons pour la fabrication de tracteurs de plus en plus complexes et personnalisés. À cette fin, de nombreux processus ont été repensés, notamment dans la logistique interne. La mise en œuvre des toutes dernières technologies de réalité virtuelle a permis, dès le stade de planification de l'usine, de passer en revue tous les processus de manière numérique, même pour des modèles de tracteurs n'étant pas encore en production.

À l'aide d'animations 3D et de lunettes de réalité virtuelle, d'innombrables scénarios possibles ont été simulés pour montrer toutes les étapes de l'assemblage, de la chaîne cinématique au tracteur fini et testé. Cette méthode a permis d'identifier d'éventuels changements structurels nécessaires à un stade précoce.

L'adoption de véhicules à guidage automatique a été un facteur clé pour l'automatisation de la production. 40 de ces véhicules porteurs autonomes transportent les tracteurs sans conducteur et de manière entièrement automatique du premier au dernier poste d'assemblage. Ils peuvent déplacer des charges allant jusqu'à 20 tonnes. À l'avenir, la firme annonce jusqu'à 75 tracteurs par jour produits de cette manière. Le nombre actuel étant de 50. Cela représenterait une capacité de production annuelle de 13000 tracteurs, contre environ 10000 aujourd'hui.

La modernisation de l'usine profite au personnel. Grâce à la nouvelle infrastructure logistique, les employés disposent de plus d'espace aux postes de montage. Seules les pièces requises au moment voulu sont désormais acheminées à la chaîne. À certains postes, le personnel peut communiquer plus facilement à l'aide d'écouteurs. Les couleurs claires de l'intérieur et l'éclairage led créent une atmosphère de travail agréable et favorisent la concentration.

Cinq séries de tracteurs allant de 75 à 460 ch sont actuellement fabriquées au Mans. Avec le centre de développement de Vélizy, près de Paris, et le centre d'essais et de validation de Trangé, Le Mans emploie environ 1000 personnes.

Commentaires

  •  bernard barras  ven, 11/06/2021 - 22:26

    très belle illustration du savoir faire francais dommage que les agriculteurs francais ne se tournent pas plus vers cette marque.made in france. Ils pronent souvent d'acheter des produits de consommation locaux ils devraient en faire de meme

  •  Christian Alsa  sam, 12/06/2021 - 08:40

    Tout cela serait très bien si la qualité des tracteurs produits était au rendez-vous. Je aujourd'hui très déçu à ce niveau en tant que fidèle client Renault et Claas.

  •  sam 22  sam, 12/06/2021 - 09:17

    Dommage que la qualité des matériaux en cabine devrait être améliorée . Le choix de nouveaux partenaires pour les moteurs est par contre un plus. Beaucoup de progrès depuis 18 ans.

  •  Val  sam, 12/06/2021 - 14:01

    C'est bien continuer à manifester aves les fendt

Poster un commentaire

Produits à comparer