Alain Grenier, sa famille et ses équipes, conçoivent et fabriquent depuis plusieurs générations des disques pour le travail du sol. Un communiqué annonce le retrait de la famille Grenier, qui laisse Laurent Pineda, directeur général, et la famille Rodenbostel, propriétaire d’Industriehof, à la tête de 100 % du capital de Forges de Niaux.

Avec 125 salariés et 1,6 million de pièces fabriquées par an, l’entreprise ariégeoise exporte 85 % de sa production, dont 35 % dans l’Union européenne, 25 % aux États-Unis et 15 % en Asie. Parmi ses clients à l’export, figurent Horsch, John Deere ou encore Kubota. Sur le marché français, on compte Grégoire-Besson, Monosem, Sulky, Sky Agriculture, Quivogne… Son chiffre d’affaires en 2018 a atteint les 20 millions d’euros.

Sans quitter son département d’origine, Forges de Niaux va construire un nouveau site à Pamiers. La future usine devrait être mise en service fin 2021. 12 millions d’euros seront investis dans la construction d’un ensemble de 8 000 m2 sur un terrain de 3,5 hectares.

Poster un commentaire

Produits à comparer