GEA lance une nouvelle génération de systèmes de traite automatique DairyRobot R9500 et DairyProQ. Ils apportent, entre autres, des améliorations à la technologie du module de traite, au processus de traite In-Liner Everything et à l’unité de traite MilkRack.

La firme annonce également que son nouveau concept DairyService facilite l'entretien réduit les coûts de maintenance et minimise les temps d'arrêt du système. Pour compléter la nouvelle génération des systèmes, une version de programme de l’automate optimise le processus de traite. Les coûts d'exploitation seraient réduits jusqu'à 35 % par rapport au modèle précédent. Par ailleurs, les systèmes existants DairyRobot R9500 ou Monobox et DairyProQ ont la possibilité d’une mise à niveau au travers de kits.

La technologie brevetée In-Liner Everything effectue chaque étape du processus de traite (stimulation, nettoyage/pré-trempage, premiers jets, traite et trempage) en un seul branchement. L'agent de trempage dans le processus est appliqué à la fois sur le gobelet trayeur et sur le trayon, ce qui signifie que la surface en caoutchouc ou silicone du manchon est également trempée. En conséquence, l'agent de trempage désinfecte la peau du trayon ainsi que le gobelet trayeur. La caméra et le gobelet trayeur sont maintenant nettoyés simultanément.

Avec la nouvelle version de programme 1.5, un simple clic dans la commande MView active un mode de séparation. Ainsi, il est désormais possible de traire en groupe les animaux dont le lait est à séparer, sans avoir à effectuer un rinçage ou un nettoyage intermédiaire après chaque vache.

GEA a revu les intervalles d'entretien réguliers et les kits de maintenance. De nouveaux porte-gobelets augmentent la durée de vie des courroies rondes de griffes. Enfin, jusqu'à quatre robots de traite peuvent être connectés à l'unité d'alimentation du DairyRobot R9500.

Poster un commentaire

Produits à comparer