Lely présente un nouveau système qui sépare les flux de minéraux et transforme les émissions en éléments à forte valeur ajoutée : Lely Sphere. Il sépare le lisier et l’urine, transforme les émissions d’azote et produit trois types d’engrais que les éleveurs laitiers peuvent utiliser pour une fertilisation de précision.

Les minéraux quittent l’élevage via le lait, la viande, le lisier et ses émissions. En exploitant davantage les minéraux du lisier et en transformant les émissions, il est possible de mieux clôturer le cycle des minéraux et de réduire les achats d’engrais, explique Lely. Le système Lely Sphere se compose de quelques pièces qui se veulent simples et faciles à utiliser. D’abord, le lisier et l’urine sont séparés l’un de l’autre. L’urine s’écoule par les bandes de séparation jusqu’à la fosse, tandis que le lisier reste au-dessus. Il s’agit de la première étape pour limiter les émissions. En effet, la séparation à la source réduit les émissions d’ammoniac dans le bâtiment. Le Lely Sphere N-Capture crée une dépression dans la fosse et extrait les gaz du lisier, produits sous le sol du bâtiment et juste au-dessus. Cela inclut également les reliquats d’ammoniaque produits à la surface des caillebotis et dans la fosse. Le filtre du N-Capture capture l’ammoniac et utilise l’acide pour le convertir en engrais écologique. Le robot racleur Lely Discovery Collector maintient le sol du bâtiment propre, mais surtout aspire régulièrement le lisier solide, et le transporte jusqu’à un point de vidange choisi par l’éleveur.

Le système produit trois types d’engrais : de l’azote minéral, du phosphate et de l’azote organique, ainsi que du potassium. Les éleveurs peuvent utiliser le type d’engrais précis, nécessaire pour fertiliser les sols et les cultures. L’autre avantage évoqué par le constructeur est la réduction des émissions lors de l’épandage de l’engrais. Les mesures officielles dans les élevages pilotes ont montré que les émissions totales d’ammoniac des bâtiments sont réduites d’environ 70 %. L’air à l’intérieur des bâtiments est assaini. Des tests pratiques ont montré qu’il est possible de « récolter » entre 10 et 20 kg d’azote par vache et par an. Le développement de Lely Sphere a commencé en 2015. Les systèmes sont opérationnels depuis 2017 et fonctionnent actuellement dans quatre élevages pilotes. Le système offre un potentiel à l’international, mais, pour débuter, Lely se concentrera sur le marché néerlandais.

Poster un commentaire

Produits à comparer