Accueil > News > TECHNOLOGIE > ZF bientôt prêt pour le tracteur hybride !

ZF bientôt prêt pour le tracteur hybride !

Publié le :

Voir toutes les images

 ZF bientôt prêt pour le tracteur hybride !  ZF bientôt prêt pour le tracteur hybride !  ZF bientôt prêt pour le tracteur hybride !

En intégrant une génératrice électrice faible ou haute tension (48 à 400V) couplé au moteur thermique, ZF propose de nouvelles solutions de transmission ! Une cinquième roue au carrosse pour améliorer la traction, c’est aujourd’hui réalité. On peut déjà penser à une version hybride du tracteur agricole !

 

Une offre constitué par 2 générateurs électriques

ZF propose deux générateurs complétement différents. Le premier développe 48 V en courant continu. Il permet d’entrainer des composants jusqu’à 15 kW (20,4 cv). Le second générateur développe 400 V en courant alternatif ! On peut alors entrainer des équipements de 80 kW, c’est-à-dire 108.8 cv. 

Entraîner la roue de charrue électriquement, c'est possible !

Sur le fond, l’assistance à la traction en motorisant la (ou les) roue(s) de l’outil n’est pas un concept nouveau. De nombreux constructeurs ont déjà équipés leurs outils d’essieux entrainés hydrauliquement. La nouveauté est dans l’énergie utilisée ! Avec plus de 100 cv disponibles, on peut imaginer des combinaisons intéressantes. Pour illustrer les possibilités, ZF a exposé lors du salon Agritechnica 2017 un tracteur de 240 cv avec une charrue Pottinger Servo. Le fabricant de transmission a installé un moteur électrique sur la roue de jauge. Cet équipement permettrait selon ZF de tirer 2 versoirs supplémentaires. On passe, pour le même tracteur, d’une charrue 6 à 8 socs à la même vitesse.

Le moteur électrique développé par ZF pourrait aussi apparaitre sur des remorques et tout autre outil tracté. Chaque essieu passif peut devenir moteur, et sortir l’ensemble de situations difficiles : sols inondés, terres lourdes et terrains pentus.

Vers le tracteur hybride

Avec sa solution « haute tension », ZF réfléchirait au tracteur hybride. Comme pour les voitures, le moteur diesel entrainerait un générateur électrique. Dans un premier temps, ZF voudrait installer des ponts-avant électriques. Cela permettrait de varier le rapport ponts av/ar, pour que les 4 roues soient toujours motrices. La souplesse de l’électricité permettrait aussi de réduire le rayon de braquage. Avec la technologie électrique, ZF pourrait ainsi remplacer toute la cinématique énergivore de ses transmissions par un simple moteur électrique synchrone (à vitesse variable). La fin du diesel étant déjà sur le tapis dans l’hexagone, le tracteur « vert » doit dès aujourd’hui creuser son sillon.

Article rédigé par :