Accueil > News > TRACTEURS > Versatile : le retour

Versatile : le retour

Publié le :

Voir toutes les images

 Versatile : le retour  Versatile : le retour  Versatile : le retour  Versatile : le retour  Versatile : le retour  Versatile : le retour
Détenue à 80% par le spécialiste russe de la récolte Rostselmash, l'entreprise Bühler Industries Inc. vient d'annoncer un retour symbolique pour le monde des agroéquipements, celui de l'identité Versatile, tractoriste de renom spécialisé dans les grosses puissances.
On retrouve les racines de la firme originaire du Manitoba, fondée en 1945 par Roy Robinson et Peter Pakosh dans la fabrication artisanale de vis à grain, révolutionnaire à l'époque pour leur simplicité et leur prix abordable. Au fil du temps, le catalogue proposé par les deux partenaires s’est très largement étoffé avec l'introduction de pulvérisateurs, de herses, de faucheuses et de moissonneuses-batteuses, jusqu'en 1965, date à laquelle le premier tracteur articulé voit le jour. Le D100 Diesel de 100 chevaux est simple, mais répond parfaitement aux conditions de travail de la plupart des agriculteurs nord-américains. Ses principaux atouts; un prix mesuré et une mécanique robuste et fiable. C'est toujours le fer de lance de l'entreprise, même 45 ans plus tard.
Winnipeg, berceau de la marque dans l'Etat du Manitoba a connu plus d'un renversement. Devenue la propriété de Ford Tractor Division en 1987, ensuite sous la coupole de Ford New Holland puis New Holland après le rachat par Fiat, la firme canadienne était jusqu'à l'aube des années 2000 la plus importante unité de production des grosses puissances pour le groupe New Holland mais aussi pour Caterpillar, Claas et Landini qui ont partagé les chaînes de production. Le rapprochement de Case IH avec New Holland en 2000 obligeât cependant ce dernier à céder l'activité Versatile au groupe Bühler. Une histoire qui n'est cependant pas prête de s'éteindre pour Dmitry Lyubimov, le nouveau président de Buhler Industries Inc. «Nous reconnaissons l'histoire qui est liée à Versatile. Il y a toujours beaucoup de tracteurs Versatile d'ancienne génération qui travaillent un peu partout dans le monde. Ceci signifie que les Versatile sont bien faits et sont simples et faciles à entretenir. C'est cette même philosophie que nous conservons aujourd'hui et nous sommes fiers de cet héritage. C'est avec le plus grand honneur que nous annonçons aujourd'hui que Versatile est de retour.»
« Le logo Versatile n'est pas qu'un artifice » souligne le constructeur. « Nous resterons fidèle à notre réseau de concessionnaires tout en leur apportant notre soutien technique et commercial, le plus rapidement. Notre but étant de renforcer notre image auprès des agriculteurs en leur prouvant que le fait d&'acheter Versatile est un investissement d'avenir. » Pour cela, l'entreprise s'est donné les moyens de « jouer dans la cour des grands », comme l'indique Eric Allison, directeur des ventes. La société n'a jamais connu de tels changements. Elle a embauché l'année dernière une centaine de personnes afin de couvrir de nouveaux services et de renforcer les activités liées à la recherche, la production et la gestion des pièces et du S.A.V. La firme vise une réparation express, en moins de 24 heures ; un atout de poids. Versatile a signé un accord avec Agricredit et propose dorénavant à ses clients une solution de financement compétitive « Versatile Credit ». Tous les tracteurs vendus après le 1er novembre 2008 sont proposés avec une garantie de 3 ans ou 3000 heures, dont un an ou 1000 heures qui couvrent la plupart des composants (moteur, transmission, ponts, différentiels).
Conjointement à la résurrection de la marque, le logo des années 80 réapparait sous une forme stylisée. Le fameux doublet de « V » superposé déploie ses ailes pour un nouveau décollage.
Article rédigé par :

Dernières photos

Dameuse Pistenbully 600E+