Accueil > News > TECHNOLOGIE > Une plate forme Isobus pour gérer son exploitation

Une plate forme Isobus pour gérer son exploitation

Publié le :

Voir toutes les images

 Une plate forme Isobus pour gérer son exploitation  Une plate forme Isobus pour gérer son exploitation

Créée par François et Jean-Baptiste Thierart, la plateforme MyEasyFarm est un outil indépendant des constructeurs, permettant à l’agriculteur d’optimiser la gestion des tâches sur son exploitation. À partir de décembre 2017, un premier prototype de la plateforme MyEasyFarm sera testé par un groupe d’agriculteurs français, sélectionnés pour leur engagement dans l’agriculture de précision. Elle sera ensuite disponible gratuitement, pendant 3 mois, à partir de janvier 2018. La commercialisation débutera en avril 2018.

Présentée pour la première fois à Agritechnica, la plateforme MyEasyFarm a pour objectif de faciliter l’utilisation des dernières technologies agricoles en préparant depuis le bureau toutes les informations nécessaires au travail dans le champ et de regrouper en un seul endroit l’ensemble des activités et données concernant les parcelles d’une exploitation agricole. « La création de MyEasyFarm a été motivée par plusieurs constats : des matériels de plus en plus sophistiqués et connectés, une progression de la norme Isobus et une demande pressante de traçabilité », explique François Thiérart, PDG et fondateur de MyEasyFarm.

MyEasyFarm est une nouvelle solution FMIS (Farm Management Information System) dont le modèle de données repose entièrement sur le format Isobus. Développée récemment, elle bénéficie des dernières technologies informatiques pour le développement de sa plateforme, en matière de langages de développement, d’outils de gestion de projet, de bases de données et d’indépendance de plateforme d’hébergement. 

Un développement en deux temps

Le développement de la plateforme se fera en deux étapes. Dans un premier temps, l’agriculteur pourra gérer quotidiennement le planning des travaux à venir sur ses parcelles, piloter les différents outils de son parc matériel, intégrer des données de modulation des intrants et transmettre ces informations à son équipe. Il récupèrera également la documentation des tâches effectuées au champ. L’extension de la plateforme permettra dans un deuxième temps à l’agriculteur d’intégrer les recommandations de ses conseillers agronomiques (Outils d’Aide à la Décision), des données en provenance de capteurs (météo locale, suivi des maladies/nuisibles) et de générer des rapports à vocation administrative

Article rédigé par :