Accueil > News > TRAVAIL DU SOL et SEMIS > Une charrue deux en un

Une charrue deux en un

Publié le :

Voir toutes les images

 Une charrue deux en un  Une charrue deux en un

Grégoire-Besson a présenté une déclinaison du Andpak sur les charrues semi-portées. Cette innovation a été présentée à l’occasion de l’Agritechnica 2017 sur une charrue SPSLY9 10 corps.

La suppression d'un passage

Grégoire-Besson propose une autre version du labour avec la combinaison de la charrue et d'un rouleau embarqué. La logique du constructeur vise à limiter l'érosion dans cet itinéraire cultural. Le rappui créé par l'association soc + rouleau a pour objectif de créer de la portance. Elle peut se réveler nécessaire à l’implantation de la culture suivante et tient son rôle dans la maîtrise de l’impact du matériel sur la compaction du sol.
La solution Andpak affine la structure superficielle pour le semis ou le faux-semis. Il s’effectue donc sur un sol réappuyé et nivelé. L’ensemble charrue et rouleau embarqué est maniable en bout de parcelle et compact sur la route. Cela offre un ré-appui total de toute la surface labourée à chaque passage. La largeur de travail du rouleau Andpak évolue avec la largeur de travail de la charrue. Ce dispositif est une solution compatible avec les sécurités mécaniques et non-stop hydrauliques, pour toutes les conditions d’utilisation. Les rouleaux sont amovibles dans les cas ou un travail sans rappui est voulu par l'agriculteur. Lors du stockage de la machine, les rouleaux se retrouvent sur la charrue en position transport.

Le ré-appui instantané supprime le passage d’un rouleau seul. D’après le constructeur, on peut réaliser jusqu’à 30% d’économie avec la solution labour + Andpak comparée à celle du labour et roulage avec tracteur. 

 

Article rédigé par :