Accueil > News > TRACTEURS > T8 SmartTrax, le half-track des temps modernes

T8 SmartTrax, le half-track des temps modernes

Publié le :

Voir toutes les images

 T8 SmartTrax, le half-track des temps modernes  T8 SmartTrax, le half-track des temps modernes  T8 SmartTrax, le half-track des temps modernes  T8 SmartTrax, le half-track des temps modernes  T8 SmartTrax, le half-track des temps modernes  T8 SmartTrax, le half-track des temps modernes  T8 SmartTrax, le half-track des temps modernes  T8 SmartTrax, le half-track des temps modernes  T8 SmartTrax, le half-track des temps modernes

Roues vs chenilles. Depuis plus d'un siècle, c’est une vraie guerre de tranchées que mènent ces deux inventions, capables toutes les deux d'évoluer aux champs comme sur route avec leurs avantages et leurs inconvénients respectifs. Et c’est à coup d’innovations technologiques et de considérations budgétaires que s’opposent les partisans des deux camps. Pour tenter de les réconcilier, New Holland et Case IH ont mis au moins un hybride pneus/chenilles.

D’un côté, le T9 articulé préfère exploiter le potentiel des derniers pneumatiques Ultraflex de grand diamètre offerts par le Michelin Axiobib 900/65R46. De l’autre, le T8 SmartTrax associe la technologie de la chenille caoutchoutée au pneumatique, comme le faisaient d’anciennes autochenilles de l’US Army pendant la Seconde Guerre Mondiale. Ce sont deux philosophies qui tentent à leur tour de répondre avec leurs propres arguments aux questions de la compaction, de l’encombrement et du poids sur route et naturellement de la traction.

Seulement voilà, si le parallèle entre ces anciens véhicules HalfTrack, les Citroën semi-chenillées de la croisière jaune et les T8 SmartTrack et Magnum Row Trac est permis, c'est avant tout pour satisfaire les pratiquants du Contrôle de Traffic que le nouvel hybride semi-chenillée a été conçu. La technique CTF (Controlled Traffic Farming) imaginée par les Australiens permet de passer d’une année sur l’autre à la même place pour limiter, notamment, le tassement et profiter d’une meilleure vie microbienne du sol. Comme conditions, chaque machine doit disposer de la même voie et d’un guidage précis. C’est tout l’intérêt des systèmes que proposent les deux tractoristes américains, de disposer de chenilles peu larges mais suffisamment portantes, montées d’usine grâce à des entretoises permettant de choisir la voie la plus adaptée à chaque usage.

Quelque peu sorti de son contexte, le SmartTrax s’offre en Europe comme une alternative au pneumatique, et notamment aux encombrants jumelages. La pratique du CTF étant encore sous nos latitudes qu'à ses balbutiements, New Holland opte pour plusieurs profils de chenilles, soit de 400, 460, 610 ou 762 mm. L’engin pourra circuler au gabarit routier à 40 km/h sur route, et plus vraisemblablement à 25 km/h pour limiter l’échauffement des galets et leur usure. Donc gros rouleurs s’abstenir !

Calquée sur les trois plus gros modèles de 380, 410 et 435 chevaux de la série T8 Tier IV Final, l’offre SmartTrax est ainsi proposée soit avec une transmission Full Powershift (T8.380 et T8.410) ou à variation continue Auto Command (T8.435), comme sur notre modèle d’essai.

Article rédigé par :