Accueil > News > VÉHICULES, QUADS et SSV > Scout toujours !

Scout toujours !

Publié le :

Voir toutes les images

 Scout toujours !  Scout toujours !  Scout toujours !  Scout toujours !  Scout toujours !  Scout toujours !  Scout toujours !  Scout toujours !  Scout toujours !
Jeep n’avait pas de bile à se faire jusqu’en 1961. Le marché des véhicules tout-terrain à quatre roues motrices était minuscule et ne trouvait d’adeptes que dans l’US Army. Pourtant chez International, l’imagination ne manquait pas, les moyens non plus. Le premier pick-up 2 et 4 roues motrices élaboré par le bureau d’études marquera le début d’une ère nouvelle pour la firme. Il s’agit du premier SUV de l’histoire automobile américaine.
Scout toujours ! A l’image du Land Rover britannique, le Scout intervient en remplacement du cheval. Sobre, sans réelle recherche stylistique, International respectait une simplicité toute utilitaire. Initialement prévue en plastique injecté, la carrosserie sera finalement en tôle d’acier ordinaire, ce qui rendra le Scout très sensible à la corrosion. Cela ne l’empêchera pas d’être commercialisé à plus de 500.000 exemplaires.
Ce SUV ludique et pratique fut abandonné en 1980, avec toute la gamme de véhicules légers. Ceux qui ont connu les Scout I, II et les deux prototypes du Scout III n’auraient certainement jamais pu imaginer que la jeune génération puisse s’y intéresser de nouveau un jour. Et pourtant, trente ans après, l’histoire vient de rejaillir au plus grand bonheur des amateurs de la marque. C’est au détour du stand Case IH, lors du récent salon Farm Progress Show que les visiteurs ont découvert un engin qui, pour une fois n’a rien d’un tracteur ou d’une moissonneuse batteuse. Il s’agit d’un SSV, un « Side by Side Vehicule » comme l’appellent les anglophones, que l’on traduira littéralement de véhicule « côte à côte » ; un genre de quad grand format sur lequel le passager est logé à la même enseigne que le conducteur. L’espace libéré derrière favorise en outre pour les versions utilitaires le rajout d’une benne basculante. Il n’a plus grand chose du pick-up utilitaire d’antan. Le Scout version 2010 rentre plutôt dans la catégorie des John Deere Gator, Kawasaki Mule et autres engins pour les loisirs et les professionnels. Un jouet assez onéreux en général, de 5300 à près de 20000€ selon la marque et la puissance, qui se montre polyvalent au quotidien et amusant à conduire. De 14 à 23 chevaux en version essence ou 20 chevaux diesel dans sa configuration XL à deux rangées de sièges, le Scout dispose d’une transmission de type CVT. La plage de vitesse est comprise entre 0 et 40 km/h en continu, avec une conduite similaire à celle d'une voiture automatique. L’équipement de base est complet ; quatre freins à disque, arceau, ceintures, phares et la caisse peut recevoir de 360 à 480 kg de charge selon la version. La liste des options impressionne. Pare-brise, treuil, lame frontale, protections de caisse, support d’armes, peinture « camouflage », rallonges de garde-boues, alarme de secours, éclairage et clignotants, antibrouillards… Plus qu’un outil de travail, le Scout est un utilitaire ludique. Pour le moment, aucunes informations ne nous ont été communiquées quant à leur commercialisation en Europe. Une chose est sûre, Case IH suit le mouvement. John Deere, Massey Ferguson, Kubota, Bobcat, et Cub Cadet sont déjà bien implantés sur le terrain, même en France. Affaire à suivre.
Article rédigé par :

Dernières photos

Dameuse Pistenbully 600E+