Accueil > News > TRAVAIL DU SOL et SEMIS > Roto-bêche et houe rotative au catalogue MA2I

Roto-bêche et houe rotative au catalogue MA2I

Publié le :

Voir toutes les images

 Roto-bêche et houe rotative au catalogue MA2I  Roto-bêche et houe rotative au catalogue MA2I
Passionnés d'agronomie, Bastien et Lise Mery de la société MA2I ont décidé de reprendre la distribution des marques Moro Pietro et Tortella pour le marché français.

Souvent utilisée dans les sols difficiles, argileux et hydromorphes, la machine à bêcher, ou roto-bêche est un outil mécanique porté qui offre certains avantages, notamment de pouvoir être utilisé dans la plupart des conditions climatiques. Composé de fers de bêche robustes actionnés par un ensemble bielles-vilebrequin, l'appareil ne crée pas de semelle dans le fond, vibre et a un rôle de décompacteur puisqu'il peut travailler jusqu'à 50 cm de profondeur. Les végétaux ne sont pas hachés mais au contraire déracinés et décomposés dans les premier centimètres du sol. L'enfouissement des débris végétaux et le degré de fragmentation peuvent donc être modifiés par un tablier et la profondeur est réglée par des patins. Grâce à sa force de poussée, les besoins en puissance sont plus faibles qu'une charrue et le tracteur est moins sujet au patinage, ce qui se solde par une consommation maitrisée et une moindre usure des pneumatiques. Couramment utilisée en Italie, la machine à bêcher est pourtant proposée sur le marché français depuis de nombreuses années. Par l'intermédiaire de la société MA2I et grâce à un réseau de distributeurs, Tortella compte reconquérir l'hexagone avec une gamme d'outils de 60 cm à 4,5 mètres de largeur. Une offre qui correspondant aux besoins des horticulteurs mais également des agriculteurs et entrepreneurs.

L'autre produit en vogue qui offre une alternative au désherbage chimique et est éligible à des subventions est la houe rotative (également appelée écrouteuse). Peu énergivore, la houe Moro Pietro permet après semis de casser la croûte du sol mais également de désherber mécaniquement en pré-levée ou en cours de végétation (jusqu'à 16 cm de hauteur). Le constructeur italien préconise une vitesse d'avancement de 15 km/h et propose des appareils de 3 à 6 mètres.

« Ces deux outils de travail du sol présentent la faculté de réduire le nombre de passages tout en produisant les mêmes effets. Ils sont peu énergivores et limitent la consommation de pesticides. Des avantages plus que jamais d’actualité dans la conduite optimale d’une exploitation agricole » expliquent les agents de la marque.

Article rédigé par :