Accueil > News > TRACTEURS > Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité

Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité

Publié le :

Voir toutes les images

 Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité  Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité  Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité  Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité  Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité  Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité  Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité  Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité  Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité  Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité  Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité  Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité  Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité  Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité  Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité  Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité  Présentation vidéo - Valtra N4 : Polyvalence et frugalité
En à peine plus de six mois de commercialisation, l'usine de Suolahti avait déjà enregistré plus de 1.000 commandes. Il faut dire que le nouveau T a les arguments pour convaincre, surtout face à un prédecesseur ayant fait son temps. Devant ce succès immédiat, les ingénieurs finlandais  n'avaient qu'à raccourcir le T pour élaborer la gamme remplaçante des N3. C'est d'ailleurs ce qu'ils ont fait!


C'est du moins ce que l'on peut croire en l'apercevant pour la première fois près de Moulins dans l'Allier, arrivant à contre-jour. Au point même de l'avoir confondu avec son grand frère, testé il y a tout juste un an. Pour se démarquer, le nouveau N est raccourci de trois bons décimètres au niveau de l'empattement, grâce à sa motorisation quatre cylindres, ce qui accroît considérablement son intérêt en milieu d'élevage, où les petits tracteurs polyvalents et maniables sont les plus à l'aise.

À l'image du secteur automobile, les motorisations moyennes ont perdu un cylindre, quelques centimètres cubes, donc du poids et de l'appétit. C'est ce qu'on appelle le phénomène downsizing, une méthode radicale de réduire les émissions polluantes et la consommation sans nuire aux performances.  Le consommateur doit y trouver un intérêt économique à l'usage et à l'entretien. Le process industriel a gagné d'autres domaines d'activité menotées aux énergies fossiles, comme les poids lourds ou les agroéquipements.

Quatrième génération du N4

Fabrication à Suolahti (Finlande)

Six modèles 4 cylindres de 114 à 185 chevaux max.

Quatre finitions et un équipement parmi les plus complets du segment
À une époque pas si lointaine, les tracteurs quatre cylindres ne dépassaient guère 70 à 80 chevaux et peinaient à l'ouvrage aux champs. Aujourd'hui, ils frôlent 200 chevaux et donnent du fil à retordre à leurs homologues six cylindres. C'est le cas du Valtra N, dont on a confié les travaux habituels d'un élevage et ceux d'une exploitation céréalière, voire forestière. Polyvalence et économies sont donc les maîtres-mots de cette nouvelle série, richement équipée et dont vous retrouverez les spécificités techniques dans notre article du 07 octobre 2015.
Article rédigé par :