Accueil > News > SALONS > Potato Europe 2016 - Le rendez-vous de la filière pomme de terre

Potato Europe 2016 - Le rendez-vous de la filière pomme de terre

Publié le :

Voir toutes les images

 Potato Europe 2016 - Le rendez-vous de la filière pomme de terre

Après une édition 2015 en Belgique, Potato Europe revient en France près de Saint Quentin (Aisne). Cette 11ème édition organisée les 14 et 15 septembre 2016 par Arvalis sera l'occasion de faire le point sur les techniques de production, de récolte, de protection, de conditionnement, de transformation et de commercialisation des pommes de terre. En attendant, nous vous proposons de préparer votre visite et redécouvrir les moments forts de l'édition précédente. 

La France est un acteur majeur de la production de pomme de terre en Europe de l’Ouest. Première exportatrice en pomme de terre de conservation, très active dans l’export de plants en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen Orient, les acteurs français réunis dans « le village du commerce » feront valoir leurs atouts à PotatoEurope qui, années après années, s’affirme davantage comme un lieu d’échange et de business incontournable entre opérateurs internationaux.

44 hectares de chantiers dynamiques, démonstrations, exposition et conférences

Les chantiers dynamiques d’arrachage et de réception font la réputation de la manifestation depuis sa création. L’édition française se distingue également par ses démonstrations de tri optique, ce qui en fait une spécificité mondiale. Au total pas moins de 23 chantiers dynamiques travaillant sur plus d’un millier de tonnes de tubercules présenteront « en live » les dernières innovations proposées par les constructeurs. ARVALIS prépare également 4 pôles techniques qui présenteront les avancées en R&D : ressources génétiques et innovations variétales, agronomie, diagnostic et protection intégrée, stockage et conservation. Des conférences seront organisées (capteurs en agriculture, marchés à l’export). Sur 44 hectares, de nombreux experts et plus de 280 exposants montreront leurs innovations, partageront leurs résultats et échangeront sur leurs expériences avec les visiteurs.  
Clou de PotatoEurope, le dispositif de démonstrations dynamiques se renforce encore cette année. Il se déploie désormais sur plus de 23 hectares de la variété Magnum, cultivée en irrigué avec trois pôles : l’arrachage, la réception – mise en stockage et le tri optique. Au total, 23 chantiers sont d’ores et déjà confirmés : 15 arracheuses (AVR, Dewulf, Grimme, Pouchain, Ploeger et Ropa), 3 chantiers de tri optique en pommes de terre lavées (Dewulf-Miedena, Tomra et Visar Sorting) et 5 lignes de réception (Downs- AVS, Eurodirect-Dewaele Briche, Dewulf-Miedena, Grimme et AVR). L’augmentation de la surface disponible pour l’arrachage maximise naturellement les possibilités d’observation et d’appréciation des chantiers pour les visiteurs qui disposeront de plus de temps pour comparer et ainsi choisir leurs futurs investissements. Les démonstrations d’arrachage seront organisées en trois groupes afin que les visiteurs puissent focaliser leur attention selon leur centre d’intérêt. Le groupe 1 rassemblera les automoteurs en trois ou quatre rangs. Le groupe 2 concernera les arracheuses deux rangs trainées et les automoteurs deux rangs. Enfin, le groupe 3 ne comprendra que des modèles combinés trainés en un ou deux rangs. 

Enfin, les chantiers de de tri optique de pomme de terre sont des démonstrations uniques au monde dans un événement public. C’est une spécialité de l’édition française de PotatoEurope depuis 2008. Ils permettent de mieux valoriser les atouts des différents dispositifs et de se faire une opinion plus fine des matériels en rapport avec ses besoins propres. Les chantiers de réception et de tri optique fonctionneront de 10 à 12h et de 14 à 17h.

Un pôle agronomie

 Avec 3 innovations en fertilisation, le nouvel OAD « choix des couverts », le déploiement du diagnostic d’énergie pour les installations d’irrigation et de nouvelles références en tassement, le pole agronomie fait la part belle aux nouveautés. L’atelier fertilisation mettra en avant trois nouveautés. Tout d’abord, avec une technologie très en vogue, les résultats des premiers travaux sur le pilotage de l’azote grâce aux drones seront commentés. Les experts d’ARVALIS présenteront également les performances des urées modifiées testées dans leurs essais depuis quelques années. Enfin, ils proposeront de faire un point approfondi sur la technique de localisation de l’engrais à la plantation. L’atelier sur les cultures intermédiaires présentera le nouvel outil d’aide à la décision « Choix des couverts ». Ce service prend en compte la situation agronomique (systèmes de cultures, période de semis,…), la conduite culturale prévue (implantation, destruction, …) et les attentes de l’agriculteur (objectif prioritaire économique, piège à nitrate, lutte contre les limaces,…). Cet OAD libre d’accès sera mise en ligne en mai 2016 sur www.arvalis-infos.fr. L’atelier irrigation montrera comment il est possible de gagner jusqu’à 20 % d’énergie grâce au diagnostic de l’installation d’irrigation. Autre point d’intérêt, la nouvelle application Irré-LIS® sur smartphone développée en 2016 pour gérer, simplement, l’irrigation à la parcelle. L’atelier tassement livrera les dernières références en matière de tassement profond avec le diagnostic précis de l’état structural profond. Car qui dit tassement dit difficulté d’implantation puis difficulté de valorisation du potentiel fertilisant du sol par la culture. La vitrine variétale présentera quelques grandes références

Pôle Ressourses génétiques et innovation variétales

La vitrine variétale présentera quelques grandes références du marché et, surtout, les 44 variétés inscrites au catalogue français depuis 2012, date de la précédente édition de PotatoEurope en France. L’adaptation aux marchés et l’amélioration de la tolérance aux maladies sont remarquables. Tous les segments de marché disposent de nouveautés inscrites ces quatre dernières années sur le catalogue national : marché du frais intérieur et export (incluant les variétés à chair ferme), transformation pour l’alimentation humaine (chips, frites, flocons…), plants pour l’exportation européenne ou vers les pays-tiers… Elles seront toutes présentées avec leurs intérêts et leurs conditions d’utilisation dans la vitrine variétale. Des progrès génétiques dans la résistance aux bioagresseurs Outre la réponse aux marchés, la sélection travaille d’arrache-pied sur les résistances aux bioagresseurs grâce notamment aux évolutions relativement récentes des méthodes de création de matériel amélioré qui commencent à porter leurs fruits. La collaboration entre l’INRA et les sélectionneurs français aboutit réellement comme le montrent les inscriptions de variétés d’un bon niveau de résistance au mildiou sur feuillage avec une note 7 ou 8 : Cephora en 2013, Passion en 2014, Tentation et Maïwen en 2015, Kelly, Rackam et Zen en 2016, ou encore, en 2014, de Stronga présentant la double résistance aux nématodes à kyste Globodera rostochiensis et G. pallida.
 

Pôle Protection des Cultures

Avec un produit de biocontrôle homologué en défanage et d’autres testés pour la lutte contre les ravageurs, la protection des cultures de pomme de terre élargit ses possibilités. Mais, quelle que soit leur origine, les produits de lutte ne suffisent pas. Les stratégies de lutte prophylactiques restent toujours prioritaires. Il faudra commencer la visite de ce pôle par l’atelier « reconnaissance », pour se confronter, en pratique, à des tests de reconnaissance du mildiou, de l’alternariose, de la dartrose, de la gale argentée… Agriculteurs et techniciens sont en effet régulièrement confrontés à des accidents dont la détermination est difficile. Ils pourront ensuite comprendre comment la microbiologie et la biologie moléculaire, deux techniques de laboratoire, sécurisent leur diagnostic et donc leurs stratégies de lutte. Une première solution de biocontrôle Depuis quelques mois, un produit de biocontrôle est autorisé pour le défanage des pommes de terre. La substance active de cette préparation naturelle, issue de l’huile de colza et non sélective des plantes cultivées, est un acide gras : l’acide nonanoïque. D’autres produits de biocontrôle sont également testés contre les ravageurs telluriques, taupins et nématodes. En 2016, deux nouveaux herbicides ont rejoint le panel des produits disponibles pour lutter contre les adventices des cultures de pomme de terre : le métobromuron et une nouvelle spécialité qui associe l’aclonifen et la clomazone. La protection intégrée reste le socle du raisonnement. Elle permet parfois de diviser par deux le recours aux produits de traitement contre les maladies avec un bon diagnostic, la valorisation de la résistance variétale et l’utilisation d’OAD tels que Mileos® pour bien choisir la date et le produit de traitement. PotatoEurope est une bonne opportunité pour venir prendre conseils.

Pôle Sotckage Conservation

Pas de germes ni de résidus d’inhibiteurs de germination, la conservation des pommes de terre pour le marché du frais devient plus complexe. La combinaison de diverses stratégies est impérative et fait appel à une expertise de plus en plus pointue. PotatoEurope propose là aussi des réponses. Cruciale pour garantir la qualité des pommes de terre qui peuvent être stockées deux fois plus longtemps que leur durée de végétation, la réussite de la conservation se construit par la bonne gestion de la protection antigerminative. En protection conventionnelle (chlorprophame, hydrazide maléique,) ou alternative (huile de menthe, éthylène) on vise avant tout une bonne efficacité, garante de qualité, combinée à de faibles teneurs en résidus des produits inhibiteurs sur les tubercules. Les dernières références comparant ces stratégies et combinant ces diverses techniques seront présentées. Le réchauffement climatique se fait sentir Le second volet du pôle stockage-conservation concerne les économies d’énergie. En effet, depuis quelques années la réfrigération artificielle se développe pour le marché du frais. Il est donc important de bien raisonner sa consommation énergétique d’autant que le prix du kilowatt électrique augmente sans cesse. Arrachage au petit matin pour les chantiers précoces, diagnostic des bâtiments (par caméra thermique ou avec drone), isolation, pilotage du refroidissement, chaque degré compte. Un vrai travail de bureau d’étude auxquels les experts d’ARVALIS pourront vous sensibiliser.  


Fiche pratique   
Lieu: 

PotatoEurope 2016
Rue de Foreste
02590 Villiers St Christophe
France 

Dates: 14 et 15 Septembre 2016
Horaires: De 09h00 à 18h00
Tarif: Entrée gratuite 
(téléchargez votre badge pour accéder au salon plus rapidement en cliquant ici)
Parkings et restauration: Parkings gratuits
Snack-bars répartis sur le salon ainsi que des points de restauration assis
Nombre de visiteurs: Plus de 10.000 visiteurs attendus, dont 3.000 étrangers
Des thématiques: Pôle « Agronomie » : de nombreuses nouveautés !
Pôle « Ressources génétiques et innovations variétales » : 44 nouveautés en 4 ans
Pôle « Protection des cultures » : le biocontrôle avance
Pôle « Stockage-Conservation » : maîtriser germination et énergie

Le village du commerce : un rendez-vous mondial du business pomme de terre
Des conférences sur l’économie de la filière 
Superficie: 23 chantiers dynamiques sur 23 hectares (sur un total de 44 hectares)
15 arracheuses (AVR, Dewulf, Grimme, Pouchain, Ploeger et Ropa), 3 chantiers de tri optique en pommes de terre lavées (Dewulf-Miedena, Tomra et Visar Sorting) et 5 lignes de réception (Downs- AVS, Eurodirect-Dewaele Briche, Dewulf-Miedena, Grimme et AVR).  
Exposants: 280 exposants de France et de l'étranger
Voir liste des exposants 

 

Article rédigé par :

A voir aussi :