Accueil > News > VÉHICULES, QUADS et SSV > Nouveau Ranger : Un air d'Amérique

Nouveau Ranger : Un air d'Amérique

Publié le :

Voir toutes les images

 Nouveau Ranger : Un air d'Amérique  Nouveau Ranger : Un air d'Amérique  Nouveau Ranger : Un air d'Amérique  Nouveau Ranger : Un air d'Amérique  Nouveau Ranger : Un air d'Amérique  Nouveau Ranger : Un air d'Amérique  Nouveau Ranger : Un air d'Amérique  Nouveau Ranger : Un air d'Amérique

S’il se veut plus viril et robuste, c’est que le nouveau Ranger a abondamment puisé dans le patrimoine génétique de son grand frère américain, le F150.

A défaut de pouvoir s’offrir ce mastodonte d’environ 2,5 tonnes, non importé en France, les amateurs apprécieront sa calandre hexagonale chromée à son image et le choix des matériaux, plus cossus et valorisants. Malgré un marché d’à peine plus de 11.000 exemplaires par an en France, Ford reste attaché à son pick-up et même s’il est conscient que ce type de véhicule traîne une réputation de véhicule de chantier, veut aller taquiner une clientèle de passionnés, baroudeurs occasionnels et même d’utilisateurs de SUV. Il faut dire que les efforts réalisés ces dernières années ont payé. Le Ranger est le numéro un de ventes en France dans la catégorie, venant même supplanter les ex-leaders nippons. Lancé en 2011, le Ranger profite donc d’un restyle de mi-parcours. L’habitacle accueil un écran tactile de 8 pouces, une nouvelle instrumentation, deux écrans couleur digitaux et en option la navigation. Côté équipement aussi ce Ranger restylé fait le plein, avec notamment la connectivité SYNC 2, l’aide au maintien dans la file, le régulateur de vitesse adaptatif, l’alerte anti-collision, l’aide au stationnement avant et arrière, la surveillance de pression des pneus, le contrôle de vitesse en descente ou encore le contrôle adaptatif de la charge.

Sans comparaison possible avec le dernier F150 américain, fort de sa mécanique essence de 282 à près de 400 chevaux, le Ranger se contentera dès sa commercialisation début 2016 d’un quatre cylindres diesel 2,2 TDCi de 130 et 160 chevaux, soit respectivement 5 et 10 chevaux de plus que la version qu’il remplace. Pour disposer de plus de puissance et de couple, il faudra se tourner vers le 3,2 litres TDCi 5 cylindres de 200 chevaux et 470 Nm. Ces deux blocs diesel bénéficient également d’un système Stop & Start.

En milieu agricole, le Ranger s’apprécie pour sa bonne garde au sol (230 mm), permettant par exemple de passer dans des zones inondées (80 cm). Pour le franchissement, il offre un angle d’approche de 28 degrés, et un angle de départ de 25 degrés. La capacité de remorquage maximale est, elle, de 3.500 kg. Rappellons que ce pick-up est assemblé sur la même chaîne que les Isuzu D-Max près de Bangkok en Thaïlande.

Article rédigé par :