Accueil > News > VÉHICULES, QUADS et SSV > Mercedes Classe X. Le pick-up du Boss

Mercedes Classe X. Le pick-up du Boss

Publié le :

Voir toutes les images

 Mercedes Classe X. Le pick-up du Boss  Mercedes Classe X. Le pick-up du Boss  Mercedes Classe X. Le pick-up du Boss  Mercedes Classe X. Le pick-up du Boss  Mercedes Classe X. Le pick-up du Boss  Mercedes Classe X. Le pick-up du Boss  Mercedes Classe X. Le pick-up du Boss  Mercedes Classe X. Le pick-up du Boss  Mercedes Classe X. Le pick-up du Boss  Mercedes Classe X. Le pick-up du Boss  Mercedes Classe X. Le pick-up du Boss  Mercedes Classe X. Le pick-up du Boss
Avec plus de 5 millions d’unités écoulées dans le monde, le marché du pick-up n'a jamais autant suscité d'intérêt auprès des professionnels, mais pas que ! Avec sa belle polyvalence et un confort de moins en moins typé utilitaire, puis aidé par une fiscalité intéressante, il séduit de plus en plus de particuliers. La demande créant l'offre, les marques Premium s'y intéressent, à l'image de Mercedes, qui vient de dévoiler l'ébauche de son Classe X. 
Il s’en immatricule désormais 115.000 unités par an en Europe, soit 0,75 % du marché européen global (VP + VUL + VU). En France, ces véhicules commencent également à trouver leur place. Il s'en est vendu 10.00 exemplaires l'année dernière. Des volumes suffisants pour motiver Mercedes ? Assurément, avec son futur Classe X, la marque à l'étoile vise plus haut. Elle veut s'immiscer en Amérique du Sud, en Australie ou encore en Afrique du Sud, mais l’Europe ne sera pas en reste. Le Classe X produit à Barcelone sera bien de la partie.

Mercedes ne part pas d'une feuille blanche. L'allemand profite de son partenariat avec l’alliance Renault/Nissan pour mutualiser les coûts de recherche et développement et surtout profiter de l’expertise du spécialiste en la matière, Nissan. Donc, même plateforme (châssis échelle) que les Nissan Navara et Renault Alaskan, mêmes transmissions et mêmes motorisations (4 cylindres dCi de 160 et 190 ch) avec en bonus un bon gros V6 qui devrait culminer à 260 chevaux. Le Volkswagen Amarok, récemment relooké et a qui l'on a greffé un V6 TDI ne sera donc plus seul sur le créneau du pick-up haut de gamme. Le Classe X, dans sa finition la plus aboutie, avec transmission automatique reprendra la transmission intégrale 4Matic Mercedes avec réducteur et deux blocages de différentiel tandis que les versions à boîte mécanique emprunteront le système du Navara. 

Pour coller à l'image Premium de Mercedes, le Classe X disposera de tout l'arsenal d'aides à la conduite emprunté aux véhicules de tourisme, mais surtout d'une finition jusqu'alors inconnue dans ce segment. On culpabiliserait presque de monter à bord avec des bottes sales. Le Classe X que Mercedes présentait ces derniers jours dans deux versions conceptuelles "Stylish Explorer" et "Powerful Adventurer" soigne sa présentation et pioche dans la banque d'organes des Classe C et Classe V. Robe blanche nacrée et pneumatiques sport taille basse montées sur de grandes jantes 22 pouces pour l'un, pneus crantés 35x11,50 avec protections et élargisseurs d'ailes pour l'autre. Cuir Nappa et le nubuck, aux teintes blanc crème et marron surpiquées de fil blanc. Inserts de bois de chêne associés aux ouïes d'aération typées aviation en aluminium. C'est chic, c'est classe, c'est Mercedes! Trop même me direz-vous, bon gestionnaire d'exploitation. Pour vous rassurer, des versions plus terres à terre devraient offrir une présentation (et des tarifs) plus adaptées aux professionnels.

Enfin, pour le côté pratique, sa benne autorise une charge utile de 1,1 tonne et un volume maximal de 4 m3. Reste son amortissement qui est assuré par un essieu arrière à cinq bras, garant d'un confort supérieur à la moyenne du segment, notamment sur route. Le Mercedes Class X devrait être commercialisé au deuxième semestre 2017.  
Article rédigé par :