Accueil > Passion > TRACTEURS > Lorsque Challenger se lâche...

Lorsque Challenger se lâche...

Publié le :

Voir toutes les images

 Lorsque Challenger se lâche...
Dans le genre de la grenouille qui se veut aussi grosse que le bœuf, c'est le genre d'histoire improbable qui ne freine pas l'imagination des as du marketing. Lorsque la chenille se prend pour l'un des serpents les plus impitoyables qui soit dans la nature, le message destiné aux concurrents est clair; Gardez vos distances!
A l'exception d'un MT875B repeint en blanc en 2007 à l'occasion des 20 ans de la chenille souple, l'américain brille par sa discrétion. Mais là, le tractoriste se lâche radicalement! Pour célébrer les 25 ans du système "Mobil Trac" développé par Caterpillar, de la chenille caoutchoutée et les 10 ans de commercialisation du "MT" en Europe, un MT865C au look original sera exposé à l'Agritechnica en novembre prochain. Sa particularité; être maquillé de la tête aux pieds, ou plutôt de la cabine aux barbotins tel un serpent. "Nous avons choisi le nom de "Field Python" ou python des champs car il y a beaucoup de similitudes entre le tracteur à chenilles Challenger", argumente Gaston Haesen, responsable produit. "Il est puissant, élégant et son déplacement est silencieux, efficace et uniforme. Il ne laisse pratiquement aucune trace. En outre, il envoie aussi un avertissement à ses concurrents; gardez vos distances!". Dépassant les 20 tonnes à charge, ce tracteur de 583 chevaux max. disposera d'une très large palette d'équipements, dont des chenilles de 91,5 cm, un équipement hydraulique complet, un relevage arrière, un siège en cuir, des phares au Xénon longue portée, le guidage par GPS Topcon... Pour les amateurs de modèles réduits, une réplique échelle 1/32ème du MT865C Field Python, limitée à 1000 exemplaires sera proposée à la vente.
Article rédigé par :