Accueil > News > RÉCOLTE DES FOURRAGES > Les remorques autochargeuses Cargos 9000 passent la seconde

Les remorques autochargeuses Cargos 9000 passent la seconde

Publié le :

Voir toutes les images

 Les remorques autochargeuses Cargos 9000 passent la seconde  Les remorques autochargeuses Cargos 9000 passent la seconde  Les remorques autochargeuses Cargos 9000 passent la seconde  Les remorques autochargeuses Cargos 9000 passent la seconde  Les remorques autochargeuses Cargos 9000 passent la seconde  Les remorques autochargeuses Cargos 9000 passent la seconde
1965 marque l'arrivée de la première remorque autochargeuse Bautz, qui constitue les racines de la famille Cargos, aujourd'hui complétée par les 9000 de seconde génération.

Cinquante campagnes de récolte herbagère

Claas est l'étoile montante de l'industrie allemande et va en 1968, produire sa 200.000ème moissonneuse batteuse. Jugeant bon d'élargir son offre, alors limitée aux moissonneuses et presses de moyenne densité (fondamentalement à l'origine de la marque), la firme profite de l'opportunité de racheter Bautz l'année suivante. Si ce dernier avait cessé quelques années auparavant la production de tracteurs, après en avoir écoulé près de 25.000 en Europe c'est pour mieux se recentrer sur sa ligne verte, constituée de faucheuses, de presses et de remorques fourragères. Mais pour Claas, cette acquisition permet également d'élargir vers le haut sa gamme de moissonneuses batteuses avec la Titan, une machine dédiée aux entrepreneurs. Claas Bautz Cargos 9000

L'usine de Bad Saulgau, dans le Bad Wurtemberg est à l'époque l'une des plus importantes d'Allemagne et reste à ce jour pour Claas l'un des piliers de sa production. 275 produits différents y sont fabriqués, dont les faucheuses, les faneuses, les andaineurs et notamment les remorques autochargeuses. De la première Bautz Autonom se sont succédées les Sprint dans les années 1980, puis Quantum en 1998 avant d'être complétées par les Cargos 9000 en 2007.

La gamme Cargos 9000 entièrement remodelée

À l’occasion du 50ème anniversaire des remorques autochargeuses, la Cargos 9000 a fait l’objet d’un remaniement complet et bénéficie désormais des caractéristiques particulières de la Cargos 8000 présentée l'année dernière.
Les Cargos 9000 se déclinent en trois modèles, 9400, 9500 et 9600 (38 m³, 44 m³ ou 50 m³ (DIN)) et système de chargement EFS (Efficient Feeding System) a été complété par un pick-up à commande hydraulique avec suspension hydropneumatique en option. Son débit à encore été augmenté. Les segments du rotor sont maintenant boulonnés l'un dans l'autre. Le système d'abaissement hydraulique du fond de coupe de série facilite aussi l'élimination des bourrages depuis le tracteur. Le support des couteaux est découplé du fond de rotor et est équipé de nouveaux couteaux à double lame. Un simple pivotement des couteaux permet de multiplier par deux la durée d'utilisation de la remorque autochargeuse selon Claas. Comme sur sa petite sœur, la tension des sécurités de couteau peut être adaptée aux conditions d'utilisation de manière mécanique ou hydraulique. En outre, les 40 couteaux sont protégées individuellement contre les corps étrangers. Grâce au système d'abaissement hydraulique à 90º du fond mouvant de la Cargos 9000, les couteaux peuvent maintenant être tournées ou échangées en se tenant debout et tous les organes situés dans le flux de récolte sont accessibles pour leur nettoyage et entretien.

Chargement et déchargement rapide

Lors du chargement, un dispositif de remplissage automatique est disponible en option. Un capteur d'angle sur la tôle de remplissage et un capteur de couple sur l'entraînement assurent un chargement régulier de la remorque.  Le système de chargement peut être démonté en 20 minutes. La charge utile en est ainsi augmentée de 2,5 t en cas d'utilisation en tant que remorque de transport d'ensilage. Pour garantir des performances de déchargement élevées, la Cargos 9000 travaille avec un entraînement à 2 vitesses pour le fond mouvant, avec des moteurs hydrauliques intégrés protégés des deux côtés dans le profil C. Trois hérissons de déchargement sont disponibles en option et le déchargement peut être régulé en fonction du couple. Pour un déchargement rapide et complet de la remorque, la zone du fond mouvant qui s'abaisse peut aussi pivoter hydrauliquement vers le haut en position horizontale. En outre, la structure s'ouvre vers l'arrière de façon conique. Tout comme l'unité de chargement, les rouleaux doseurs sont démontables en peu de temps. Des options supplémentaires comme l'affichage du poids de chargement avec en option un affichage externe.

Timon articulé et marche en crabe

Outre la possibilité de prédéfinir dans le terminal de commandes différentes positions du timon articulé pour une commande automatique en mode chargement, transport et tournière, qui était déjà disponible de série sur son prédécesseur, un réglage automatique du timon articulé est aussi disponible en option sur les trois nouveaux modèles. Le réglage actif du timon articulé en mode chargement garantit qu'il y ait toujours un espace libre suffisant entre le timon d'attelage, le rotor et le pick-up et par conséquent un flux de récolte optimal.

De série, la Cargos 9000 est équipée d'un attelage bas et d'une suspension du timon. Selon les modèles, les châssis hydrauliques ou à suspension parabolique sont disponibles en tandem ou en tridem et peuvent être équipés de pneus jusqu'à 30,5 pouces. Comme sur sa petite sœur, en plus de l'essieu suiveur, une direction forcée électronique-hydraulique est disponible en option, avec contrôle actif  du timon articulé, déplacement dynamique de la ligne de direction (en fonction de la courbe et de la vitesse) et un menu directionnel de désaxage. Ainsi, la surface de déchargement peut par exemple être agrandie rapidement avec une marche en crabe ou la remorque peut être déchargée de manière ciblée sur le bord du silo.

La Cargos 9000 est commandée par le Claas Operator ou le terminal ISOBUS (par ex. Communicator II ou commandée par tablette avec la nouvelle application "EASY on board App").

Article rédigé par :