Accueil > Passion > ÉVÈNEMENTS > Les incontournables du FPS - John Deere

Les incontournables du FPS - John Deere

USA
Publié le :

Voir toutes les images

 Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere  Les incontournables du FPS - John Deere

Seul face aux pros-SCR, John Deere revendiquait, au moment de lancer sa génération de tracteurs Tier IV Interim, la simplicité d’un dispositif associant une vanne EGR, un catalyseur à oxydation diesel (DOC) et un filtre à particules (DPF), donc sans rajout d’additif. Mais le vent aura tourné en faveur de l’association des différentes technologies, et ce sont finalement les farmers américains adeptes de la marque au cervidé qui devront se mettre au régime d’AdBlue avant l’Europe.

"Le plus tard possible !", tel est la réponse de Mark von Pentz, président de Deere & Company en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient et en Amérique du Sud, quand nous lui avons demandé en août dernier (voir article "John Deere fait un bond en avant") à partir de quelle date la gamme de tracteurs adoptera en Europe l'adjonction d'Adblue en complément du catalyseur d'oxydation diesel (DOC), du filtre à particules (DPF) et de la vanne EGR. John Deere a adopté la technique du bankering, consistant à stocker légalement des moteurs pour repousser au plus loin l'échéance. Donc pas encore de SCR au programme européen, sauf exception pour le nouveau 7310R attendu à la fin de l’année. Au Farm Progress Show 2013, puisqu’il s’agit d’un salon dédié au marché américain, l’ensemble de la gamme avait déjà adopté le réservoir additionnel d’AdBlue. Esthétiquement, peu de différences sur les 7R, 8R et 8RT, à part de nouveaux réservoirs dessinés pour accueillir celui d’AdBlue et un pot d’échappement taille XXL logeant le catalyseur.

Sur son propre marché, John Deere est un constructeur full liner, et propose nombre d’outils de travail du sol, de semis, de fenaison dont les nouvelles « windrowers » W235, ces machines à roues de fauteuil et direction différentielle dont le look n’est pas sans rappeler celui des moissonneuses série S. Si l’automoteur de pulvérisation 5430i en Europe doit se contenir au gabarit routier, les deux nouveaux R4030 et R4038, remplaçants des 4730 et 4830 font dans le format King Size. On retrouve la motorisation des 7R de 6,8 ou 9.0 litres (Tier IV Final avec AdBlue) et 280 à 310 chevaux, 3800 litres d’autonomie en version pulvé ou un épandeur solide et une rampe de 36 mètres. La cabine est quant à elle bien connue chez ce constructeur et sans doute l’une de plus spacieuse et confortable sur un pulvérisateur. Tarif indicatif de base aux États-Unis, près de 350.000 dollars!

Monté sur une STS, le bec Calmer est le cueilleur à maïs qui compte le plus de rangs au monde. 30 rangs, mais pour un semis à seulement 30 cm d'écartement. Concernant les moissonneuses batteuses vendues en dehors de l’Europe, John Deere propose un autre système différent de celui développé à l’origine par l’allemand Harain. Ses capacités de franchissement seraient exceptionnelles à en croire les commerciaux présents sur place. 

Mots clés: Farm Progress Show - John Deere
Article rédigé par :