Accueil > News > TRAVAIL DU SOL et SEMIS > Le suédois s'offre Seed Hawk

Le suédois s'offre Seed Hawk

Publié le :

Voir toutes les images

 Le suédois s'offre Seed Hawk  Le suédois s'offre Seed Hawk  Le suédois s'offre Seed Hawk  Le suédois s'offre Seed Hawk
L'entrée au capital de Seed Hawk en 2006, à hauteur de 49% par la société Väderstad a largement contribué à l'essor du fabricant de semoirs. Plus de 700%, c'est la progression du chiffre d'affaires depuis cette prise de participation pour le fabricant canadien, soit 46 millions d'euros en 2012.  Motivé par cette réussite et l'ouverture à de nouveaux marchés, le suèdois vient d'en faire l'acquisition dans sa globalité. 
Le Zero-till, ou semis direct est une technique abordée de longue date par Pat Beaujot, agronome de formation. Le fondateur de Seed Hawk développe depuis 1992 sur sa propre ferme familiale de Landbank dans le Saskatchewan des outils, souvent de grande envergure, adaptés à cette technique en vogue dans la région. Des volumes de vente plutôt faibles pour ces semoirs typiquement nord-américains, dissociant rampe de semis et trémies sur roues "tow-behind" (tractée derrière) et "tow-between" (tractée entre le tracteur et la rampe de semis). Le fait d'avoir été approché par le suèdois a donc ouvert Seed Hawk de nouveaux marchés, notamment en Océanie mais également en Europe où une gamme d'appareils de taille plus modeste a été développée et adaptée avec le concours du bureau d'études de Väderstad. L'offre Seed Hawk se compose aujourd'hui d'appareils de 6 à près de 20 mètres (voir article du 10/06/2009) et repose sur le réseau de distribution mondial de Väderstad.

La société Seed Hawk emploie aujourd'hui 250 personnes, dispose d'une usine récente dont 7000 m² dédiés à la production et 750 à l'administration. Elle compte sur ses 16 concessionnaires nord-américains et a produit plus de 2200 machines.
Article rédigé par :