Accueil > News > ENTREPRISES > Le marché des agroéquipements repart et recrute en France

Le marché des agroéquipements repart et recrute en France

Publié le :

Voir toutes les images

 Le marché des agroéquipements repart et recrute en France
Axema a dévoilé, le 18 octobre 2017, les résultats de son enquête annuelle de conjoncture du secteur des agroéquipements. Après plusieurs années de repli, les indicateurs repassent au vert.

Malgré des inquiétudes sur la pérennité de la reprise du secteur agricole, les industriels sont confiants avec des stocks d’équipements redevenus normaux, des capacités de production jugées suffisantes et des marges en phase de reconstitution mais qui restent inférieures à la moyenne de l’industrie. Les perspectives de chiffre d’affaires au 1er semestre 2018 sont bien orientées avec 60% des entreprises qui prévoient des hausses de chiffre d’affaires de plus de 3% contre seulement 5% des entreprises qui anticipent une baisse.

Un secteur agricole qui entrevoit une sortie de crise

Axema a interrogé ses adhérents, industriels de l’agroéquipement, sur leur perception de la santé du secteur agricole. Alors qu’en 2016, les industriels indiquaient à 76% percevoir un moral mauvais ou très mauvais chez les agriculteurs, ils sont aujourd’hui 66% à déclarer percevoir un moral moyen à bon chez les agriculteurs. Même si la santé financière des exploitations agricoles reste encore fragile, les perspectives s’orientent positivement laissant entrevoir des capacités d’investissement plus importantes.

La marge des entreprises industrielles s’améliore mais doit encore progresser

Les entreprises ont fait le choix, pendant les 3 dernières années, de préserver leurs capacités industrielles alors que l’activité baissait fortement, générant des charges importantes et faisant chuter les taux de marge à 19% en 2015. En 2016, la marge attendue se redresse à 23% mais reste éloignée de la marge du secteur industriel en général (39%). La hausse attendue des volumes devrait fortement contribuer à redresser les niveaux de marge du secteur des agroéquipements. Ce sont les entreprises les plus importantes qui préservent le mieux leurs marges. En effet, les ETI et les grands groupes affichent un taux de marge de 21% en 2016 et les PME de 12%. Il est donc primordial que le tissu industriel français se développe pour atteindre une taille critique.

Le secteur des agroéquipements recrute

Malgré un marché en net recul en 2016, les entreprises du secteur des agroéquipements ont fait le choix de préserver l’emploi. Les effectifs du secteur ont reculé de seulement 2% (en CDI). Signe des bonnes perspectives du secteur, les industriels estiment à +2,4% la hausse des recrutements en CDI en 2017. Mais ils doivent faire face à des difficultés importantes de recrutement et principalement d’attractivité du secteur. Les profils de techniciens itinérants sont particulièrement recherchés par l’ensemble des entreprises. Un nombre croissant d’entreprises recherche également des profils liés aux principaux leviers de développement du secteur, à savoir des commerciaux export afin d’ouvrir de nouveaux marchés et des fonctions R&D afin de développer des solutions innovantes pour un secteur agricole en pleine mutation. La conception des agroéquipements du futur, plus intelligents et plus précis pour accélérer la transition écologique de la production agricole, nécessitera de nouveaux talents et engendrera des emplois pérennes.

Article rédigé par :