Accueil > News > TRACTEURS > Le VSV en cours de livraison

Le VSV en cours de livraison

Publié le :

Voir toutes les images

 Le VSV en cours de livraison  Le VSV en cours de livraison  Le VSV en cours de livraison  Le VSV en cours de livraison  Le VSV en cours de livraison  Le VSV en cours de livraison  Le VSV en cours de livraison  Le VSV en cours de livraison  Le VSV en cours de livraison  Le VSV en cours de livraison
Ne l'appelez plus Vialys, l'automoteur multifonctions de Noremat a été rebaptisé VSV, contraction de Véhicule Service Viabilité*. Présenté il y a deux ans, ce porteur à cheval entre un tracteur d'accoroutisme et un camion multifonctions devient une réalité commerciale.
"En France, il y a plus de 1 million de kilomètres de route et d'autoroutes, ce qui représente environ 500.000 hectares d'accotement." commente Christian Bachmann, directeur général de l'entreprise lorraine. "A raison de 2 passages par an, le gisement représente 10 tonnes par hectare soit 5 millions de tonnes de biomasse végétale. Une tonne d'herbe produite représente de 60 à 70 litres d'équivalent gasoil". Dans sa démarche environnementale, la société Noremat s'est déjà engagée, par ses activités liées à l'entretien du paysage dans la valorisation des déchets carbonés  ligneux (rameaux, branches, taille de haies, tronc...). Elle propose depuis plusieurs années aux collectivités, CUMA et ETA spécialisées dans le métier d'accoroutage différentes solutions permettant de collecter l'herbe issue de cette fauche pour la transformer soit en compost, en fertilisants, en biocarburants, en électricité et en chaleur. Il y a même des essais qui ont été effectués pour l'alimentation animale. "Un potentiel gigantesque que la filière doit prendre en considération pour les années futures."

Un concept porteur

Le développement du VSV remonte à 4 ans et rentre dans une logique environnementale et économique. "Sur le marché, il n'existe aucun véhicule pensé, conçu et produit exclusivement pour remplir la fonction de viabilité*" souligne Christian Bachmann. Il avait été présenté pour la première fois à l'état de présérie en juin 2011, puis testé pendant deux saisons avant d'être aujourd'hui livrable. Dessiné exclusivement pour les besoins de l'accoroutisme, le VSV repose sur un châssis en en forme de V, baptisé "Stability". Il permet d'y loger en son centre une épareuse à déport avant ayant une portée latérale de 5,5 à 6,4 m. Complet, l'appareil est prédestiné pour l'aspiration et la collecte de la biomasse, notamment avec une remorque Polybenne avec système Ampliroll et turbine d'aspiration. Il dispose en plus de son relevage arrière d'un attelage avant trois points de 3,5 tonnes d'origine Zuidberg avec prise de force bidirectionnelle en option. Il est ainsi possible d'y associer d'autres outils comme une rotobroyeuse, un broyeur latéral, une lame de déneigement ou une balayeuse.

Proposé dans deux niveaux de puissance, de 118 et 144 chevaux, le VSV est entrainé par un moteur Perkins 4 cylindres facile d'accès car positionné à gauche, tel un contre-poids. Trois circuits hydrauliques permettent d'entrainer les outils. Le premier est de type load-sensing pour les asservissements et les mouvements des outils, le second est fermé pour les outils avant / arrière et la turbine d’aspiration et le dernier également fermé sert aux outils latéraux. Un bloc hydraulique oriente les circuits vers les outils et permet de les cumuler. La sélection d’un outil par l’opérateur sur le pupitre de commande entraîne la sélection automatique du régime du moteur du véhicule et du choix des circuits hydrauliques.

Sur route, le VSV se déplace de 0 à 40 km/h selon deux plages d'avancement, travail (0 à 21 km/h) ou route (0 à 40 km/h). Sa transmission est de type hydrostatique et peut être contrôlée de façon "automotive" via la pédale d'accélération. Noremat met l'accent sur sa cabine, réalisée en étroite relation avec le groupe Altia (ex-Desmarais). Positionnée à l'avant de l'appareil, celle-ci est cintrée pour favoriser une vue plongeante sur les outils et limite le dépôt de poussière sur les vitres. C'est par son ergonomie que brille le VSV. Si la console s'avère plutôt intuitive au premier abord, notons qu'un accoudoir sur glissière suit les mouvements du joystick sans effort (brevet Noremat). Le VSV comprend en outre nombre de rangements dont un coffre à outils et un logement pour les cartouches de graisse. 

* Viabilité: Ensemble des moyens mis en oeuvre pour assurer la sécurité routière. Elle consiste en le maintien ou le rétablissement des conditions satisfaisantes de circulation du point de vue de la sécurité des usagers de la route. Fauchage, débroussaillage, collecte de l'herbe des accotements, élagage, déchiquetage des branches, salage et raclage, entretien et nettoyage.

 Noremat VSV
MoteurPerkins 1104D-E44 TA
 4 cylindres turbo - 4400 cm3
Puissance (ch)118 et 144
TransmissionHydrostatique
 Mode route (automotive de 0 à 20 / 0 à 40 km/h)
 Mode travail (0 à 10 / 0 à 21 km/h)
Système hydrauliqueCircuit mouvements (direction, relevages, freinage, mouvements accessoires)
Circuit à centre fermé et à signal de charge (CCLS)
Pompe load sensing
Circuit Outils AV, AR / BRAS
Circuit fermé - Pompe à piston
Relevage arrière 2,8 tonnes (pdf 1000 tr/min en option)
Relevage avant 3,5 tonnes (pdf 1000 tr/min en option) avec plaque SETRA
EssieuxQuatre roues égales
Pont avant directeur
Pont arrière oscillant avec report de charge
Bras multifonctions M64TCinématique Bras télescopique déporté vers l’avant
Ancrage du pivot à gauche
Amortisseur de recul
Double-pression d'effacement
Portée latérale : 6,40m (avec Unibroyeur 1250)
Portée verticale : 7,37 m
Portée en talus : 6,25 m
Portée en fossé : 3,73 m
Valeur télescopique : 1,15 m
Passage sous flèche : 1,40 (mesuré à1,50 m de l’axe du véhicule)
Accrochage semi automatique des outils
Position transport dans le gabarit du véhicule
Rayon de braquage (m)     6,5
Empattement (m)3,26
Hauteur cabine - avec bras en transport (m)3,21 - 3,93
Largeur hors tout selon pneumatiques (m)2,45
Poids à vide avec bras (T)6
PTRA (T)22
PTAC (T)12,5
Article rédigé par :

Dernières photos

Dameuse Pistenbully 600E+