Accueil > News > PULVÉRISATION et ÉPANDAGE > Le Pantera passe la seconde

Le Pantera passe la seconde

Publié le :

Voir toutes les images

 Le Pantera passe la seconde  Le Pantera passe la seconde  Le Pantera passe la seconde  Le Pantera passe la seconde  Le Pantera passe la seconde  Le Pantera passe la seconde  Le Pantera passe la seconde

Après deux années de commercialisation, l’automoteur de pulvérisation haut de gamme développé par la société Amazone évolue afin de satisfaire les besoins croissants d’agriculteurs et entrepreneurs souhaitant plus de capacité de cuve et une parfaite adaptabilité aux cultures.

Il se dotera pour la saison prochaine d’une cuve de 4800 litres (4500 l nominal) contre 4000 sur la première génération et d’une cuve d’eau claire transférée à l’arrière, permettant à la fois d’intégrer complètement les pompes et de réduire la longueur des tuyaux et limiter les volumes résiduels grâce à un nouveau fond de cuve. La commande automatique est disponible en option avec le pack Confort 2 et l’écran sur le tableau de commande se voit facilité.

Empruntée à la gamme d’organes Claas, la cabine est proposée pressurisée en option afin de satisfaire les normes les plus strictes de protection de l’opérateur, en l’occurrence la classe 4 (norme EN 15695). La cabine sera ainsi sous pression et disposera de tous les filtres nécessaires pour empêcher la poussière et les vapeurs de produits d’entrer dans l’habitacle. Plus de capacité signifie plus de puissance. Le bloc moteur Deutz 6 cylindres (Stage IIIB avec FAP) du Pantera 4502 gagne 18 chevaux et atteint 218 ch. S’il sera homologué en Allemagne à une vitesse de 50 km/h, cet appareil  associé à de nouveaux freins à disques sera bridé à 40 km/h en France avec une gestion ECO Modus du moteur bien connue, qui régule le régime moteur afin de réduire la consommation de carburant.

De nouvelles variantes de pneumatiques font leur apparition sur cette seconde version, jusqu’à 1,95 m de diamètre (par ex.: 520/85R42) et 710 mm de large. Le Pantera 4502 est doté de série d’une garde au sol de 1,20 m (avec pneus 520/85R42). Pour l’application de produits phytosanitaires dans le maïs ou tournesols, un réglage hydraulique de la garde au sol (1,7 m. max) permettra dès 2014 d’élever le châssis. A partir de 2014, il sera également possible de commander un Pantera avec un réglage de largeur de voie de 2,40 m à 3 m. Cette option sera une bonne alternative sur les systèmes « Controlled Traffic Farming ». Cet équipement est également très intéressant si l’on travaille sans jalonnage sur les cultures de pommes de terre : quatre rangs de pommes de terre sous la machine procurent une meilleure stabilité et minimisent les dommages sur les plantes.

Article rédigé par :