Accueil > News > TRAVAIL DU SOL et SEMIS > Le Maxidrill s'adapte à l'agriculture biologique

Le Maxidrill s'adapte à l'agriculture biologique

Publié le :

Voir toutes les images

 Le Maxidrill s'adapte à l'agriculture biologique
Toujours à l'écoute des adeptes des méthodes alternatives (plantes compagnes, binage, mélanges, etc...), Sky Agriculture s'est épaulé d'agriculteurs BIO dans le nord-est de la France pour leur proposer une version dédiée du semoir Maxidrill SW6000.

L’idée générale de cu Maxidrill SW6000 Bio est de pouvoir gérer 3 produits différents, semences ou engrais, simultanément et d’être capable d’alterner les rangs de semis. Pour cela, la trémie de 4220 litres est compartimentée selon trois configurations: (120 + 2450 + 1650 / 120 + 1800 + 2300 ou 120 + 4000 + 100 litres). Les trois compartiments sont ainsi couplés à leur monodoseur respectif, dont l'entraînement est électrique et géré par un radar. 

La rampe de semis de 6 mètres est amovible afin de pourvoir utiliser le semoir avec une herse étrille, une bineuse ou un semoir monograine. La grosse capacité de trémie est alors utilisée pour gérer des engrais organiques. Ce semoir repose sur deux pneumatiques larges de dimensions 710/40-22,5 et sera commercialisé à partir du SIMA, pour des livraisons annoncées au printemps.

Configurations possibles pour le Maxidrill SW6000 Bio:

Configuration traditionnelle : Semis tous les rangs avec une seule semence.

Configuration Binage : Semis un rang sur deux pour permettre un binage en période de végétation. La fermeture d’un rang sur deux s’effectue automatiquement depuis la cabine à l’aide du boîtier de contrôle

Configuration mélange : Semis de 2 semences différentes alternées un rang sur deux avec 2 profondeurs et 2 doses. L’agriculteur peut alors semer des plantes compagnes gélives entre les rangs de la culture de vente. Il peut aussi semer des mélanges, blé-pois, triticale-féverole, orge-pois, etc...

Configuration cart: la ligne de semis est amovible car elle est fixée à l’aide d’un attelage 3 points normalisé. Il est alors possible d’atteler derrière le cart une herse étrille ou une bineuse. L’agriculteur peut alors combiner le passage de la herse étrille ou de la bineuse avec une fertilisation organique et un semis de plantes compagnes.

Configuration monograine : Il est également possible d’atteler un semoir monograine. Les trémies du cart sont alors utilisées pour apporter un ou des fertilisants. La grosse capacité de la trémie est alors très appréciable en agriculture biologique car les engrais organiques ont des concentrations faibles. Il est donc nécessaire d’emmener des gros volumes.

Dans toutes ces configurations, il est possible d’utiliser la troisième trémie de 120 litres pour incorporer du trèfle, un microgranulé, une semence de petite graine avec un des 2 autres produits.

Article rédigé par :