Accueil > News > MANUTENTION > Le MC 18 en mode buggy

Le MC 18 en mode buggy

Publié le :

Voir toutes les images

 Le MC 18 en mode buggy  Le MC 18 en mode buggy

Lors de l'Agritechnica, Manitou a lancé un nouveau chariot élévateur : le MC18. Il est principalement destiné à l'élevage, le maraîchage, la viticulture et d'autres tâches nécessitant un engin de petit gabarit.

Une cabine conçue pour plus de confort

Grâce à un capot “double-peau”, le bruit en cabine est de 79 dB en fonctionnement. Conçu avec partie rigide et une partie souple isolante, il vise à minimiser les nuisances sonores. « Nous avons conçu, en collaboration avec notre bureau d’études, un chariot ultra-compact permettant aux agriculteurs de circuler facilement dans les allées. C’est un produit adapté aux maraîchers et pépiniéristes dont les terrains sont parfois difficiles », commente Patrick Laridan, responsable marché chariots élévateurs et développements produits. Le chariot MC18 est doté d’un nouveau toit panoramique vitré sans structure métallique. Ce dernier est composé de deux verres trempés séparés par un film de plastique (créant ainsi un verre feuilleté). Cette combinaison assure la protection de l'opérateur en cas de chute d'objet en répondant aux exigences des normes de sécurité." 

Un chariot "passe-partout"

Principales caractéristiques du MC18 :  

Dimensions (en m)

Capacité

Hauteur de levage

Garde au sol

1,45 x 2,95 x 1,99

1,8 t

5,5 m

30 cm

 

La garde au sol de 30 cm lui confère plus de polyvalence sur tout type de sol. La hauteur de plancher est accessible sans marche. Le chariot MC18 offre la possibilité de passer de 2 à 4 roues motrices, que la machine soit à l’arrêt ou en fonctionnement. Le mode 4 roues augmente la motricité et la traction du MC18. En passant en 2 roues motrices, l’opérateur peut atteindre les 25 km/h. D'après le constructeur, le coût total de la machine est optimisé pour un coût de maintenance s’élevant à seulement 11,8€/h (pour 750h/an).  Ce modèle a été conçu afin d’accéder au moteur via un capot situé juste derrière le siège de l’opérateur. L’utilisateur peut ainsi vérifier les différents niveaux sans avoir besoin de soulever sa cabine, ni d’avoir un outillage spécifique.  

Article rédigé par :