Accueil > News > TRAVAIL DU SOL et SEMIS > L'Europe dans le collimateur

L'Europe dans le collimateur

Publié le :

Voir toutes les images

 L'Europe dans le collimateur  L'Europe dans le collimateur  L'Europe dans le collimateur  L'Europe dans le collimateur  L'Europe dans le collimateur  L'Europe dans le collimateur  L'Europe dans le collimateur  L'Europe dans le collimateur  L'Europe dans le collimateur  L'Europe dans le collimateur  L'Europe dans le collimateur  L'Europe dans le collimateur  L'Europe dans le collimateur  L'Europe dans le collimateur  L'Europe dans le collimateur

Le rachat en 2010 du constructeur anglais Simba donne des ailes à l’américain Great Plains, dont l'offre pléthorique s'est adaptée aux besoins des européens de petite, moyenne et grande structure.

Face aux piliers du machinisme agricole en Amérique du Nord, Great Plains figure parmi les plus jeunes entreprises, mais aussi parmi l’une des plus prolifiques. En moins d'une quarantaine d'années, elle est passée du stade de simple artisan local à un constructeur de renommée internationale. Bien que ces outils se vendent aujourd'hui essentiellement sur son marché domestique, près d'un dixième de la production est exporté aux quatre coins du monde, un chiffre qui tend à augmenter, puisqu'aux onze usines situées aux États-Unis, rajoutons depuis 2010 celle de Simba à Sleaford en Angleterre. L'américain, connu en France dans le domaine du semis direct en profite alors pour prendre un peu plus son envol en Europe et étoffe sa gamme de déchaumeurs, d'outils de plombages, d'ameublisseurs et son semoir simplifié Centurion.

Tout a commencé le 1er avril 1976, alors que le père de Roy Applequist est contraint de revendre sa ferme et son atelier de mécanique. Roy, alors âgé de 30 ans ne manque pas d’ambition et crée sa propre société, Great Plains Manufacturing Incorporation. Il s’installe dans un petit atelier à Salina dans le Kansas et à l’issue d’une enquête auprès d’une centaine d’agriculteurs, Roy imagine pouvoir élargir les semoirs proposés sur le marché en les associant un à un sur un châssis porteur et en permettant leur repliage en longueur. Il écoule la première année 25 modèles de neuf mètres, puis entre 200 et 250 en 1979 et est contraint de délocaliser l’entreprise vers Assaria.

En réponse aux demandes des clients, deux éléments importants ont été ajoutés à la famille des filiales de Great Plains Mfg., Inc. : Great Plains Trucking, division crée en 1980, qui gère aujourd’hui plus de 70 camions et livre les produits à près de 2000 concessionnaires nord-américains, et Great Plains Acceptance Corporation, qui assure le financement des produits. Roy travaille en étroite collaboration avec l’aviateur Cessna en marge de ses activités agricoles et en 1986 se diversifie avec l’activité Land Pride, une division spécialisée en matériel de faible taille comme des tondeuses à gazon, des fraises rotatives, débroussailleuses, des équipements de semis pour les travaux paysagers, des tondeuses à rayon de braquage zéro et d'outils pour les travaux de chantiers paysagers.

« Great Plains est à ce jour l’une des plus importantes entreprises privées des États-Unis », a déclaré Daniel Rauchholz, le Président de Great Plains International en indiquant que cette entreprise familiale ne divulgue pas son chiffre d'affaires. Alors, pour se convaincre de sa réussite, il suffit de se pencher sur les moyens humains et techniques de l’entreprise, qui emploie près de 1.500 employés dont 1.200 rien qu’au Kansas, où se situe le Salina Campus, le siège du groupe. 120.775 m² sont consacrés à la production d'outils de travail du sol, de déchaumage, et de semis. Le groupe dispose également de cinq divisions à travers le monde, et notamment en Europe de l’Est où la marque est déjà bien implantée et réputée pour ses semoirs monograines et de semis simplifié de grande largeur. « Le profil des exploitations de l’Europe de l’Est est quasiment identique à celui que nous rencontrons en Amérique du Nord. D’ailleurs, nous avons ouvert notre première filiale en 2004 en Ukraine », commente Daniel Rauchholz.

 « Nous investissons constamment. C'est important pour évoluer » souligne Roy Applequist, le fondateur et Président de Great Plains Manufacturing en illustrant ses propos par l’une des nouveautés qui sera présentée lors de l’Agritechnica 2013 ; un semoir monograine pour l’Afrique. Le groupe dispose de quatre bureaux de Recherche & Développement et l’intégralité des moules et rotomoulages sont effectués par l’entreprise. Great Plains a investi récemment dans une nouvelle ligne de peinture moderne. Pierre-Arnaud Noiret, Responsable Commercial pour la France souligne la grande flexibilité du constructeur. « Nous faisons notre possible pour adapter nos produits aux marchés européens, notamment en terme de design et de réglementation routière. Simba est un constructeur orienté vers le haut de gamme, mais nous voulons proposer des outils plus adaptés aux besoins de tous les agriculteurs ». Comme exemple, le déchaumeur à disques indépendants X-Press (à découvrir sur la vidéo suivante) est aujourd’hui proposé dans une alternative simplifiée, sans réglage centralisé de l’orientation des disques. Basé sur le modèle classique, ce modèle ECO est proposé 15% moins cher dans des versions portées (2,5 à 4 mètres fixe ou repliable) ou trainées (4,6 à 6,6 mètres repliable) et avec différents types de rouleaux. L'utilisateur européen au coeur des priorités du constructeur américain, une motivation qui n'a été permise qu'avec l'expérience de Simba.

Article rédigé par :

Dernières photos

Dameuse Pistenbully 600E+